10 août 2017
Réseau Sélection et stationnement
Des réponses fin août
Par: Benoît Lapierre

L’administration municipale prévoit dévoiler, avant la fin du mois d’août, le plan qu’elle veut mettre en œuvre pour pallier la perte d’espace en stationnement public advenant la mise en chantier du projet Réseau Sélection et la disparition de 188 cases du côté ouest du Centre des arts.

« Lorsqu’on va fournir la réponse, elle sera complète, et c’est pour la fête du Travail », a fait savoir le maire Claude Corbeil au cours de la conférence de presse sur le projet d’HLM Le Concorde (voir autre texte).
Il a rappelé que la Ville avait mis sur pied un comité de six personnes qui prépare la réponse en question.
« On est très avancé. On s’en vient avec une solution viable », a ajouté Louis Bilodeau, faisant état d’un dossier complexe où doivent être considérés les résidents, les clients et les travailleurs du centre-ville, de même qu’une centaine de travailleurs de chantier.
La Ville doit aussi déterminer si elle poursuivra ses démarches en vue de l’acquisition des cinqpropriétés de l’avenue Saint-François qui longe le stationnement du Centre des arts, au sud de la rue Marguerite-Bourgeoys, dans le but de lui ajouter 108 cases de stationnement.
Du côté de la rue Marguerite-Bourgeoys, où la Ville a acquis trois immeubles afin d’agrandir le stationnement Centre-ville de 52 cases, les démolitions devraient avoir lieu en septembre, a précisé M. Bilodeau. La dernière des onze locataires évincés, Chantal Lussier, a maintenant quitté les lieux et a pu déménager dans un autre logement qui sera subventionné par l’OMH, a appris LE COURRIER.
Mme Lussier, que nous n’avons pu joindre, conteste toujours devant la Régie du logement du Québec (RLQ) l’avis d’éviction qu’elle a reçu en décembre 2016. La régisseure de la RLQ qui a entendu l’affaire, Me Gabrielle Chonière, doit rendre sa décision dans ce dossier le 24 août.

image