2 mai 2019
Inondations
Des réservistes maskoutains sur le terrain
Par: Jean-Luc Lorry

Des réservistes du 6e Bataillon Royal 22e Régiment ont entre autres participé avec d’autres unités au renforcement d’une digue dans la municipalité de Pierrefonds. Photo Aviateur Z. Muminiar, Forces armées canadiennes

Des réservistes du 6e Bataillon Royal 22e Régiment sont venus prêter main-forte aux troupes des Forces armées canadiennes déployées depuis plusieurs jours dans les municipalités québécoises inondées.

« Nous avons envoyé en appui 15 membres du 6e Bataillon dont deux réservistes qui résident dans la MRC des Maskoutains. La Force opérationnelle Montréal utilise nos ressources selon les demandes de la Sécurité publique », a indiqué en entrevue au COURRIER le capitaine-adjudant Alain Dionne, responsable des ressources humaines et du fonctionnement du manège militaire de Saint-Hyacinthe.

Le 6e Bataillon Royal 22e Régiment est une unité d’infanterie de la réserve des Forces armées canadiennes. Le quartier général du bataillon est situé au manège militaire du boulevard Laframboise. Une seconde unité est basée à Drummondville.

Les missions sur le terrain sont effectuées dans le cadre de l’opération LENTUS qui est un plan de contingence pour soutenir la Sécurité publique lors de catastrophes naturelles.

« On fait appel à nous lorsque l’ampleur de la crise dépasse les moyens habituels mis en œuvre. À ce titre, l’armée dispose d’une capacité unique de déploiement », a mentionné Alain Dionne, qui est officier d’infanterie.

La rupture d’une digue sur le lac des Deux-Montagnes a forcé l’évacuation de près de 6000 résidents de la municipalité de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

« Le groupe de réservistes a été déployé à Sainte-Marthe-sur-le-Lac puis à Pierrefonds. Mardi, leur mission était de réparer et de renforcer une digue », nous a précisé hier le capitaine Pierre Leblanc, officier d’affaires publiques des Forces armées canadiennes.

Les principales tâches confiées aux réservistes consistent à renforcer des digues, à remplir des sacs de sable et à participer aux opérations d’évacuation.

« Selon les experts, le niveau de l’eau s’est stabilisé. Nous sentons un répit. Les précipitations annoncées devraient avoir un impact mineur », a estimé le capitaine Leblanc.

Actuellement, plus de 1000 militaires sont déployés entre les villes de Gatineau et de Trois-Rivières. La Force opérationnelle Montréal regroupe environ 300 militaires issus de l’armée de terre, de la marine et de l’aviation.

Le 6e Bataillon Royal 22e Régiment

Le 6e Bataillon Royal 22e Régiment dispose d’un effectif de 180 réservistes, dont certains sont pour le moment en déploiement expéditionnaire en Europe. « Il s’agit de missions d’entrainement des forces alliées », précise le capitaine-adjudant Alain Dionne.

Les réservistes sont composés d’étudiants et de jeunes travailleurs qui exercent souvent les professions de policier ou de pompier.

« Le roulement normal dans le service au bataillon est d’environ 6 ans », mentionne M. Dionne.

Une nouvelle place publique dédiée au Royal 22e Régiment verra le jour cet été à l’arrière du manège militaire de Saint-Hyacinthe.

image