26 novembre 2020
Une transaction de 12,3 milliards $ pour Intact
Des retombées jusqu’à Saint-Hyacinthe
Par: Martin Bourassa

Intact Assurance vient de réaliser la plus importante transaction de son histoire. Elle devrait profiter à toutes les installations de l’entreprise au Québec, dont son bureau principal de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

La pandémie n’a pas freiné les envies de grandeur d’Intact Corporation financière (IFC). En compagnie d’un assureur danois, Try A/S, elle est en voie de réaliser la plus importante transaction de son histoire dans le secteur de l’assurance de dommages en allongeant 12,3 milliards $(G$) pour mettre la main sur l’assureur britannique RSA Insurance Group.

Publicité
Activer le son

Intact, bien présente à Saint-Hyacinthe avec son millier d’employés, injectera à elle seule 5,1 G$ dans cette transaction qui est appuyée et financée en partie par ses principaux actionnaires institutionnels, dont la Caisse de dépôt et placement du Québec. Intact hériterait à terme des activités canadiennes, britanniques et internationales de RSA et serait copropriétaire des activités danoises de RSA. Cette transaction monstre ferait également bondir les primes annuelles d’Intact de 12 à 20 G$ et porterait la part de marché d’Intact en assurances de dommages de 37 à 42 % au Québec et de 15 à 20 % au Canada, selon le Portail de l’assurance, un site spécialisé.

Et le nombre d’employés d’Intact grimpera d’un seul coup de 16 000 à 26 000 une fois que la transaction aura été complétée, soit au cours du deuxième trimestre de 2021 si tout va comme prévu. C’est au chapitre des investissements et des embauches découlant de cette acquisition que l’impact risque de se faire sentir concrètement jusqu’à Saint-Hyacinthe.

IFC a fait savoir, en annonçant l’accord de principe avec RSA, qu’elle compte investir pas moins de 1,5 G$ en technologies au Québec au cours des cinq prochaines années et ajouter 500 employés au sein de son équipe des services technologiques au cours de cette période.

Dans la province, Intact regroupe actuellement plus de 5000 employés dans ses bureaux de Montréal, d’Anjou, de Québec et de Saint-Hyacinthe. C’est toujours bon de rappeler que c’est à cet endroit que l’assureur est né en 1907 sous l’impulsion de Théophile-Alexis St-Germain et le nom de la Mutuelle de commerce contre l’Incendie. Elle deviendra, au fil des fusions et acquisitions, le Groupe Commerce. Ce dernier joindra en 1989 les rangs du Groupe ING jusqu’au retrait de ce dernier en 2008.

Intact Assurance fonctionne sous cette identité depuis 2009.

Les répercussions

Les investissements projetés de 1,5 G$, soit 500 M$ de plus que ce qui était projeté avant cette récente transaction, permettront de soutenir et d’accroître le travail de ses laboratoires de développement numérique, technologique et d’intelligence artificielle et ses équipes de génie logiciel. Outre le département numérique, l’équipe d’Intact Gestion des placements verra pour sa part ses actifs sous gestion passer de 20 à 40 G$, ce qui procurera encore plus d’occasions d’emplois à la relève engagée dans les profils de l’actuariat, de la finance et de la technologie, fait remarquer l’entreprise par voie de communiqué.

En Amérique du Nord, Intact compte environ 16 000 employés qui servent au-delà de 5 millions de particuliers, d’entreprises et de clients du secteur public. Depuis 10 ans, l’assureur a entre autres réalisé huit acquisitions et ajouté 7000 employés à sa liste de paie.

On se souviendra qu’il avait entre autres procédé l’an dernier à l’achat de La Garantie pour la somme d’environ 1 G$ et avalé AXA Canada pour 2,6 G$ à l’été 2011.

image