13 septembre 2012
Des roses maskoutaines dans le désert marocain
Par: Martin Bourassa

À un mois du départ du Trophée Roses des sables, pas moins de 130 roses québécoises, dont neuf roses maskoutaines, bouclent leurs préparatifs avant la grande aventure dans le désert, qui aura lieu du 11 au 21 octobre.

Sur le grand territoire couvert par Le Courrier de Saint-Hyacinthe, on retrouve des participantes provenant de Saint-Hyacinthe, d’Acton Vale et de Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville (voir tableau).

Ces équipages s’apprêtent à vivre l’expérience d’une vie dans le désert du Maroc. Pendant 10 jours, l’objectif est de rallier l’étape de la journée à l’aide d’un carnet de bord et d’une boussole, tout en respectant les différents points de contrôle. Le classement est basé sur deux critères principaux : l’orientation dans le désert (calculée en fonction du kilométrage qui doit être le plus près possible de la distance inscrite dans le carnet de bord) et le franchissement des dunes.

Une dimension humanitaire importante

Au-delà de l’aspect sportif et de la soif d’aventure, le Trophée Roses des sables permet aux participantes de contribuer au développement humanitaire et social de plusieurs communautés sud-marocaines. Concrètement, c’est 50 kg de dons humanitaires qui seront distribués par chaque équipe aux Enfants du Désert.

La préparation

Au cours de l’été qui s’achève, les roses ont été invitées à participer à des journées de formation et d’information. Ces rendez-vous ont été l’occasion pour elles de se rencontrer et d’échanger sur l’avancement de leur projet, le tout dans une atmosphère chaleureuse et décontractée.Deux groupes avaient été formés : Corinne Paquin et Marie-Ève Rocheleau, les deux représentantes du rallye au Québec et ex-participantes au Trophée, ont renseigné le premier sur les précautions à prendre avant le départ et pendant la course (exemple : quelles affaires apporter ou comment se doucher dans le désert); et des formateurs de métier ont encadré les autres roses en leur apprenant les rudiments de la mécanique et en simulant le franchissement de dunes de sable.Ces journées ont permis de donner un avant-goût concret de ce qui attend les filles au Maroc. Alors que certaines éprouvent de l’appréhension, voire de l’anxiété face à ce défi, d’autres sont plus enthousiastes et motivées que jamais. C’est le cas de l’équipage des Poux des sables. « On s’appelle comme ça pour honorer la mémoire de mon fils. Nous faisons ça pour inspirer du courage à tous les parents qui ont connu le même drame que moi », a expliqué Roxanne Grenier, soutenue par sa pilote Julie Sanscartier.Alors que le Trophée Roses des sables 2012 n’a pas encore commencé, plus d’une centaine de femmes québécoises sont déjà préinscrites pour l’édition 2013!Les roses maskoutainesÈve-Line Archambault SAINT-HYACINTHEAnnie Fafard SAINT-HYACINTHEMarie-Claude Baril SAINT-HYACINTHEIsabelle PERRON ACTON VALEAnnie VINCELETTE ACTON VALEGinette PICOTIN SAINT-HYACINTHETyna FORAND SAINT-HYACINTHEKathy BEAUDOIN SAINT-JEAN-BAPTISTEMélanie DUPRE SAINT-JEAN-BAPTISTE

image