15 mars 2012
Les Serres de l’Éden
Des serres modernes, une production maskoutaine
Par: Le Courrier
Michel Lafortune Rivest, Luc et Yves Rivest, des Serres de l'Éden

Michel Lafortune Rivest, Luc et Yves Rivest, des Serres de l'Éden

Michel Lafortune Rivest a travaillé dix ans dans des serres avant de faire le grand saut pour se lancer en affaires.

En 2009, aidé de son frère Yves et de leurs parents, il a inauguré un complexe de dix serres où il produit la majorité des annuelles, et plusieurs vivaces qui sont ensuite vendues sur place. La famille a investi 1,3 M$ dans ce projet où chacun s’implique à différents niveaux.

Formé à l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe, M. Lafortune Rivest est un passionné d’horticulture. « Près de 90 % des plantes vendues ici sont produites dans les serres. Nous sommes ainsi assurés de la qualité des produits et nous pouvons offrir des prix compétitifs, notamment parce que nous évitons les frais de transport », indique-t-il. Située sur le boulevard Laurier Ouest, l’entreprise attire une clientèle provenant de la grande région de Saint-Hyacinthe, en incluant Mont-Saint-Hilaire, Beloeil et Saint-Denis-sur-Richelieu, car les accès routiers sont faciles. Fin 2011, le jeune entrepreneur a présenté sa candidature pour la Bourse d’aide à la relève agricole et, en janvier 2012, il figurait parmi les lauréats. La somme de 10 000 $ obtenue lui permettra d’améliorer les espaces de vente extérieurs qui sont très achalandés pendant la belle saison. De plus, pour la première fois cette année, Les Serres de l’Éden tiendront un kiosque autour du Vieux-Marché, du début mai jusqu’à la Saint-Jean-Baptiste, afin d’écouler quelques-unes de leurs plantes et faire connaître l’entreprise à d’éventuels clients. « Notre chiffre d’affaires est en croissance depuis le tout début. Ça va bien. Notre principal défi, c’est de nous faire connaître et de bien établir notre crédibilité comme producteur horticole parmi nos pairs, mais aussi parmi les consommateurs. Ils reviennent, année après année, c’est bon signe », se réjouit M. Lafortune Rivest.

Servir et instruire

Le jeune entrepreneur considère important de transmettre sa passion au sein de son équipe de même qu’aux clients. Les employés se font un devoir de bien répondre aux questions des amateurs comme aux professionnels, avec le même souci de donner l’heure juste et d’offrir un service hors pair.

La production débute en février. Deux employés sont alors à l’oeuvre dans les serres. Puis, au printemps, ce chiffre passe de deux à cinq et en haute saison, entre dix et douze personnes s’activent dans les serres et à la vente. Et, pendant la belle saison, il n’est pas rare de croiser les parents de M. Lafortune Rivest, Luc Rivest et Réjeanne Lafortune, qui donnent un sérieux coup de main à leurs fils afin que l’entreprise familiale poursuive sa croissance. Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Les Serres de l’Éden inc. Dirigeants : Michel Lafortune Rivest et Yves Rivest Année de fondation : 2009 Municipalité : Saint-Hyacinthe Secteurs d’activité : biotechnologie et agroalimentaire

image