23 janvier 2020
Forum
Des soins exceptionnels
Par: Le Courrier

À madame Chanh Vanthong ainsi qu’à tout le personnel de l’unité du Palais de l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe. Le 8 décembre dernier, ma mère nous quittait et je ne pouvais passer sous silence les soins exceptionnels reçus lors de son séjour dans cette unité. Ayant été transférée de l’hôpital avec un diagnostic de deux semaines à vivre, elle a déjoué les pronostics et a passé quatre mois dans ce milieu mieux adapté à son état.

Publicité
Activer le son

Étant présente presque tous les jours pour le dîner et le souper, j’y ai vu tout le personnel, sans exception, y accomplir des miracles alors que la majorité du temps, plusieurs postes ne peuvent être comblés faute de personnel. J’ai vu des hommes et des femmes dévoués, soucieux du bien-être des résidents, enchaîner 16 heures consécutives, et ce, durant plusieurs jours d’affilée.

Je ne veux pas m’attarder à critiquer ce système boiteux, ce serait tomber dans la facilité et le négativisme. Je veux plutôt souligner l’éthique de travail de ces gens, mais surtout, surtout souligner avec quels respect, empathie, tendresse et affection ils traitent les usagers, quel que soit leur état physique et mental. Ce côté profondément humain m’a touchée énormément.

Je désire remercier également le Dr Beshara pour son accompagnement ainsi que le révérend Yves Samson, responsable des soins spirituels avec qui nous avons cheminé de l’hôpital à l’Hôtel-Dieu et même jusqu’au salon funéraire; un homme d’exception qui nous a apporté son soutien, sa force et sa joie de vivre. Oh! Combien il savait faire pétiller les yeux de notre belle Rose par ses visites et ses chansons.

Je termine en vous laissant cette petite suggestion : si vous avez quelques dollars de trop, faites donc un don à la Fondation Aline-Letendre qui s’investit tellement pour nos aînés. Qui sait, pour certains d’entre nous, ce pourrait être notre futur.

Et comme je l’avais si bien dit à tout le personnel : votre palais est un royaume où, durant quatre mois, ma mère y a été une princesse.

Avec tout notre respect et nos plus profonds remerciements, de la part de la famille de madame Rose-Aimée Pelletier Maranda.

Josée Maranda, Saint-Hyacinthe

image