6 septembre 2012
Des surprises!
Par: Pierre Bornais

Le scrutin du 4 septembre a produit un nombre exceptionnel de surprises – bonnes ou mauvaises – pour les principaux partis.

publicité

Le scrutin du 4 septembre a produit un nombre exceptionnel de surprises – bonnes ou mauvaises – pour les principaux partis.

Bien des candidats que l’on donnait pour battus ont su conserver leur poste alors que d’autres, que l’on attendait, sont arrivés à court au final. Chacun pourra établir sa liste, avec les plus et les moins, selon le cas, et selon les partis et les circonscriptions. Même les sondages n’y ont pas échappé, avec des prévisions pour le moins incertaines. Oui, le PQ a été élu et dirigera un gouvernement minoritaire; mais la CAQ n’a pas obtenu les résultats escomptés, même si le pourcentage du vote était assez juste. Et que dire du PLQ que tout le monde ou presque enterrait! Bien sûr Jean Charest est, pour le moment, sorti du portrait politique au Québec. Ce n’est donc pas pour demain le remplacement du scrutin par un sondage, tout aussi scientifique puisse-t-il être! En attendant, la situation en ce mercredi 5 septembre pourrait réserver bien d’autres moments surprenants. Car en plus de l’incertitude liée au fait d’un gouvernement minoritaire, cette élection générale n’a pas apporté de réponse claire à certains dossiers qualifiés de prioritaires et qui sont à l’origine même du déclenchement du scrutin. Sans parler de tous les autres qui n’ont pas fait l’objet de discussions et de propositions des différents candidats au cours de la campagne! Une chose est certaine, le nouveau gouvernement ne pourra pas déployer les axes principaux de son programme électoral, à moins de les édulcorer largement, face à une opposition aussi importante. Après les civilités d’usage à l’issue du scrutin, les intérêts de chaque formation reprendront rapidement le devant de la scène; surtout avec la possibilité d’un nouveau scrutin dans moins de deux ans. En fait, nous sommes déjà en campagne électorale pour le prochain tour! -30-

image