29 décembre 2016
Boxing Day
Des ventes et du verglas
Par: Olivier Dénommée
Plusieurs boutiques étendent leurs soldes sur plusieurs journées d’ici la fin de l’année.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plusieurs boutiques étendent leurs soldes sur plusieurs journées d’ici la fin de l’année. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les forts risques de pluie verglaçante n’ont pas empêché les amateurs de rabais de sortir et de faire la file devant les commerces afin d’être les premiers à en profiter à l’ouverture. Malgré l’arrivée du verglas en milieu d’après-midi, les premiers commentaires sont positifs : ce 26 décembre a été une très bonne journée pour les ventes à Saint-Hyacinthe.

publicité

« C’est devenu moins occupé à partir de 15 h, mais avant ça, l’achalandage était assez bon », remarque André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe, qui croit qu’aucun commerce des Galeries ne peut se plaindre de ne pas avoir fait de bonnes affaires lundi, malgré la météo. Stéphanie Blanchette de la boutique Cousin-Cousine du centre-ville estime même ne pas avoir perdu de vente. « Normalement, on commence à avoir moins de clientèle vers 15 h 30, alors ça s’est peut-être calmé 30 minutes plus tôt seulement. » Par contre, cette dernière a trouvé le mois de décembre assez difficile, comme cela a été le cas ces dernières années. De son côté, le Walmart a été occupé toute la journée sans véritable interruption, vendant beaucoup de produits électroniques, toujours très populaires auprès de la clientèle à l’Après-Noël.

Pas fini

Malgré son nom, le Boxing Day se limite rarement à une seule journée : beaucoup de commerces prolongent leurs soldes pour attirer la clientèle qui préfère éviter la frénésie (ou la météo) du 26 décembre. 

Les Galeries ont étendu leurs rabais sur deux jours, alors que le Walmart propose ses soldes jusqu’à la fin du mois. « Nos articles en liquidation le resteront, comme nous voulons faire de la place pour les vêtements des prochaines saisons », affirme quant à elle la propriétaire de Cousin-Cousine. 

Rares sont les commerçants qui peuvent se permettre de s’en tenir à une seule journée, surtout face à la concurrence, autant locale qu’internationale, si on prend en compte le commerce en ligne. Parlant d’achats en ligne, André Brochu se fait rassurant : « On remarque une tendance, un léger changement d’attitude chez les consommateurs. Ceux-ci recommencent à chercher à rencontrer des humains plutôt que de s’adresser à un ordinateur. » 

Boxing Day ou Black Friday?

Le premier est une tradition depuis des années, mais le second, importé plus récemment des États-Unis, ne cesse de prendre de l’ampleur : le Vendredi fou, ou Black Friday, est-il déjà en train de détrôner le Boxing Day? 

Les avis sont partagés. « Oui, je dirais que le Black Friday bat le Boxing Day chez nous. Il faut dire que la température joue pour beaucoup », affirme M. Brochu, ce qui est l’avis contraire de la propriétaire de Cousin-Cousine. « Dans notre domaine, c’est vraiment à l’Après-Noël que ça se passe », confirme celle qui bouderait complètement le Vendredi fou si elle en avait le choix. 

Quoi qu’on en dise, cette tradition semble loin de disparaître, peu importe la météo : tant mieux pour les commerçants maskoutains. 

image