30 juin 2011
Norbec Architectural
Déterminée à se tailler une place dans la cour des grands!
Par: Le Courrier
Stéphane Morin, directeur de l’usine de Saint-Hyacinthe.

Stéphane Morin, directeur de l’usine de Saint-Hyacinthe.

Dans son secteur d’activité, Norbec Architectural est un nouveau joueur en Amérique du Nord, mais « c’est aussi et surtout celui qui offre, à l’industrie de la construction des bâtiments, la gamme la plus complète de produits de revêtement extérieur », affirme Stéphane Morin, directeur de l’usine de Saint-Hyacinthe, qui a débuté ses activités en 2008.

Publicité
Activer le son

À l’origine, ce sont Jean-Pierre Gingras et Dominique Majeau qui ont bâti cette entreprise familiale, il y a près de 30 ans.

Pourquoi Saint-Hyacinthe? « Nous avons commencé à produire le Norlam (panneau à âme de polystyrène expansé) en 2000, à Boucherville, là où se trouve notre siège social. En 2005, devant l’engouement pour le produit, nous avons décidé d’ajouter une nouvelle ligne de production. L’ancienne usine Denharco, à Saint-Hyacinthe, était à vendre. Ce bâtiment, situé tout près de l’autoroute 20 et pas très loin de Boucherville nous convenait. Nous l’avons acheté », raconte M. Morin.Depuis, l’usine de Saint-Hyacinthe roule à plein régime. Son automatisation sophistiquée n’empêche pas l’entreprise d’avoir un besoin de main-d’œuvre criant à combler pour son nouveau quart de soir. «Nous avons besoin de gens débrouillards et allumés qui ont le goût de s’investir et de travailler en équipe afin de supporter le plan de croissance de l’entreprise. Nous formons nos employés sur place. »L’usine maskoutaine compte actuellement 31 employés et Norbec Architectural augmentera ce nombre d’une quinzaine. Un carnet de commandes bien rempli et d’autres projets d’expansion justifient ce besoin.

Innovants et proactifs

La compagnie est la seule du genre pour tout l’est du Canada, mais elle affronte de gros joueurs. C’est ce qui fait qu’elle a dû miser sur ses forces afin d’attirer une clientèle et de la fidéliser.

« Nous n’avons pas le choix d’être très innovants. Pas question de nous embarquer dans une guerre de prix. Nous ne sommes pas de taille contre ces géants. Nous misons sur la qualité de nos produits et le service offert aux clients. Notre force, c’est notre expertise concernant la mousse (isolation), tandis que les autres développent surtout le côté acier », précise Stéphane Morin.En 2012, Norbec Architectural mettra en marché un produit qui sera unique en Amérique du Nord. La compagnie a entrepris les démarches nécessaires pour obtenir la certification FM (Factory Mutual), ce qui devrait lui ouvrir les portes du marché américain. En 2008, Norbec a investi 8 M$ pour démarrer l’usine de la rue Beaudry. Un agrandissement devrait se concrétiser cette année et un 2e agrandissement potentiel, en 2013. Bon an mal an, près de 200 000 $ sont consacrés à l’achat d’équipements ou à la création d’emplois. Et le chiffre d’affaires progresse constamment. Au 1er avril 2009, il avait fait un bond de 25 % par rapport à l’année précédente. En 2010, dans un contexte économique au ralenti, il a tout de même crû de 10 % et les prévisions pour 2011 laissent entrevoir une autre augmentation de 25 % minimum, à la fin de l’année fiscale.Stéphane Morin fait confiance aux membres de son équipe qui travaillent dans l’usine. « Même si c’est hyper automatisé, ce sont eux qui font la différence. Percevoir leur engagement, jour après jour, je trouve ça grisant. Chaque pas en avant qu’on fait, c’est parce qu’on a bien travaillé et c’est valorisant pour tout le monde. Je favorise un type de gestion participative et axée sur l’amélioration continue », affirme-t-il.@TAB SOUS-TITRE:Fiche signalétique@TAB TEXTE:Nom de l’entreprise : Norbec Architectural inc.Directeur de l’usine : Stéphane MorinAnnée de fondation : 2000 Municipalité : Saint-Hyacinthe depuis 2008Secteur d’activité : produits métalliques Marché : le Canada principalementSite Internet : www.norbecarchitectural.com

image