24 octobre 2019
Concours Tournez-vous vers l’excellence!
Deux agriculteurs maskoutains finalistes
Par: Le Courrier

Mélissa Daigle, de la Ferme Kobec à Saint-Bernard-de-Michaudville, et Patrick Leblanc, de la Ferme Patrick Leblanc à Saint-Hugues, sont deux des dix finalistes du concours Tournez-vous vers l’excellence! de la Financière agricole du Québec. Photos gracieuseté

Mélissa Daigle, de la Ferme Kobec à Saint-Bernard-de-Michaudville, et Patrick Leblanc, de la Ferme Patrick Leblanc à Saint-Hugues, sont deux des dix finalistes du concours Tournez-vous vers l’excellence! de la Financière agricole du Québec. Photos gracieuseté

La Financière agricole du Québec a dévoilé les dix finalistes du 14e concours Tournez-vous vers l’excellence! parmi lesquels se retrouvent deux agriculteurs de la MRC des Maskoutains : Mélissa Daigle et Patrick Leblanc.

Publicité
Activer le son

Destiné à la relève agricole, ce concours a permis à plus de 375 jeunes entrepreneurs agricoles d’améliorer leur plan d’affaires et de faire connaître davantage leur entreprise.

« La Financière agricole du Québec demeure la référence pour les jeunes générations d’agriculteurs. Pour ce faire, nous les accompagnons en continu dans leurs projets par le biais de nos produits et services. Avec ce concours, nous faisons valoir ceux et celles qui se démarquent par leurs talents de gestionnaires et la qualité de leurs réalisations. Nous souhaitons qu’ils soient des sources d’inspiration en matière d’excellence pour nos entreprises agricoles. Je félicite les finalistes et je leur souhaite les meilleures chances pour la suite du concours », souligne Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec.

Mélissa Daigle

Mélissa Daigle, de la Ferme Kobec à Saint-Bernard-de-Michaudville, a été la première éleveuse au Québec de bœufs Wagyu de race pure, reconnus comme procurant une viande d’une excellente qualité à l’échelle internationale. La race étant quasi inexistante en Amérique du Nord, Mélissa et son conjoint ont démarré leurs activités avec une vache, deux génisses et quelques embryons. Le troupeau compte maintenant 60 animaux, bientôt 90. La liste d’attente pour acheter son bœuf est de près de deux ans!

Pour l’avenir, Mélissa souhaite mieux répondre à la demande et faire connaître davantage cette viande d’exception au marché québécois. « Nous voulons devenir la référence autant pour la qualité de la viande que pour la génétique des sujets. Nous souhaitons que le bœuf Kobec ait sa propre appellation. » Mélissa compte également continuer à se former dans sa spécialisation en se rendant au Japon, le pays d’origine du Wagyu.

Patrick Leblanc

Du côté de Patrick Leblanc, de la Ferme Patrick Leblanc à Saint-Hugues, l’agriculture lui donne l’occasion de repousser ses limites et de s’accomplir sur le plan personnel. Dès l’achat de sa ferme, il s’est concentré sur l’optimisation de l’ensemble des actifs. Les améliorations techniques et technologiques apportées visent à le positionner avantageusement dans le marché, dans le respect du bien-être animal. Les pratiques agricoles les plus performantes et les solutions novatrices sont ses clés pour relever les défis qu’il s’est donnés.

Son entreprise de 40 hectares de culture et de 1780 porcs est en expansion. Ses rendements en culture sont de 25 % supérieurs à ceux de référence dans le marché. Comme professeur, il entretient une relation privilégiée avec la relève. « J’essaie de jouer le rôle de mentor avec les étudiants qui veulent démarrer leur entreprise. Le contact avec eux est inspirant. Il me permet de voir une réalité différente, d’être plus créatif. »

Grande finale en novembre

Parmi les dix finalistes, trois lauréats se partageront un grand prix de 5000 $ et deux bourses de 2500 $. Un finaliste se méritera une bourse de 1500 $ pour s’être distingué sur le plan du développement durable et un finaliste recevra une bourse de 1500 $ pour la pertinence de sa formation, de son encadrement ou de son mentorat dans la réussite de son projet d’affaires, offerte par le Fonds d’investissement pour la relève agricole (FIRA).

Le dévoilement des lauréats aura lieu le 27 novembre à Drummondville, lors du Colloque Gestion organisé par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ). Depuis la création du concours en 2005, 41 lauréats se sont vu décerner des bourses totalisant 125 000 $.

image