1 décembre 2011
Dépôt à neige Choquette
Deux avis d’infraction en cinq ans
Par: Le Courrier

Le dépôt de neige usée situé sur le boulevard Choquette et exploité par la Ville de Saint-Hyacinthe a reçu deux avis d’infraction du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) au cours des cinq dernières années.

L’aménagement et l’exploitation de dépôts de neige usée sont l’objet d’un suivi serré des inspecteurs du MDDEP.

« À priori, pour qu’un dépôt à neige obtienne son certificat d’autorisation, il doit être en tout point conforme à la règlementation, c’est-à-dire disposer des installations nécessaires pour retenir les débris et les polluants », explique le directeur du Centre de contrôle environnemental au MDDEP, Émile Grieco.C’est justement pour avoir opéré un dépôt à neige sur la rue Choquette sans certificat que la Ville s’est d’abord fait pincer, en décembre 2007. L’hiver 2007-2008 avait été marqué par des accumulations de neige impressionnantes, rappelle toutefois M. Grieco, et la Ville de Saint-Hyacinthe comme toutes les villes du Québec, devait bien trouver un endroit où déposer la neige retirée des rues.C’est ainsi que le MDDEP avait autorisé l’utilisation temporaire d’un dépôt à neige non conforme en février 2008. Des modifications au site ont ensuite permis à la Ville d’obtenir le fameux certificat d’autorisation en novembre la même année, juste à temps pour l’hiver suivant. Puis, en mars 2009, un second avis d’infraction a été acheminé à l’administration municipale concernant le dépôt à neige de la rue Choquette. Cette fois, le rapport d’inspection du MDDEP faisait état de neige entreposée à l’extérieur du périmètre autorisé par son certificat, soit sur une portion de terrain où il n’existait pas d’installations de décontamination. Une vérification effectuée en janvier 2010 a permis de confirmer que cette situation avait été régularisée par les gestionnaires du site, confirme le MDDEP. Notons que le dépôt à neige de la rue Lemire, qui est aussi exploité par la Ville, a obtenu son certificat en 2004 et n’a jamais fait l’objet d’avis d’infraction.

M-P.G.N.-30-

image