5 juillet 2012
Deux blessés dans des accidents de travail
Par: Le Courrier

Deux personnes ont été blessées au cours des derniers jours dans des accidents de travail survenus au Groupe CTT, à Saint-Hyacinthe, et sur une terre agricole de La Présentation.

publicité

Le premier accident s’est produit le 28 juin, dans un entrepôt de la rue Barré loué par le Groupe CTT, le centre de transfert technologique en textiles affilié au Cégep de Saint-Hyacinthe.

Un jeune stagiaire venu de l’étranger s’est retrouvé la main coincée dans une machine lors d’une opération de nettoyage. La victime avait bien arrêté la machine, mais d’autres jeunes stagiaires l’auraient remis en fonction sans se douter qu’ils mettaient leur collègue en danger. Selon la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), aucune procédure de cadenassage de la machine n’aurait été effectuée avant d’entreprendre la corvée. Cette méthode de travail permet de neutraliser toutes les sources d’énergie pouvant remettre l’équipement sous tension pendant que quelqu’un y travaille, évitant justement ce genre d’incidents.La victime pourrait devoir subir une opération aux tendons pour deux doigts blessés dans l’accident, mais elle ne subira pas d’amputation, selon son employeur.Les inspecteurs de la CSST dépêchés sur place ont tôt fait de sceller la machine, qui ne pourra être remise en marche que lorsque des travaux correctifs auront été effectués. « La prise en charge des machines est une priorité pour la direction régionale Yamaska, a commenté la porte-parole locale de la CSST, Héloïse Bernier Leduc. Sur notre territoire, 20 % des accidents surviennent dans ce contexte, avec des machines. Tous les milieux de travail doivent être sécuritaires et tout le monde doit utiliser en tout temps les bonnes méthodes de travail. »Au Groupe CTT, on assure que tout est mis en oeuvre pour assurer la sécurité des employés. Les jeunes stagiaires auraient reçu la formation nécessaire à leur travail. Ils auraient simplement pris une mauvaise décision à un bien mauvais moment, a expliqué l’adjointe du président-directeur général, Nitsa Cohen.Toutes les ressources ont depuis été déployées afin de rassurer le personnel, certains employés ayant été perturbés par l’incident. Un psychologue a même été mis à la disposition des employés qui souhaitaient obtenir une aide personnalisée.Par ailleurs, la machine scellée par la CSST n’était pas utilisée pour le moment. Ainsi, sa mise hors tension n’affectera pas l’efficience des projets en cours.« Puisque nous manquons d’espace dans les locaux de la rue Boullé – NDLR, adjacent au Cégep -, nous avons loué un entrepôt où nous aménageons un nouveau laboratoire. C’est dans le contexte que cet assemblage que le nettoyage des machines est nécessaire, pour préparer les lieux avant qu’on ne les utilise », a noté Mme Cohen.

Un agriculteur sous les roues

Un second accident de travail est survenu le lundi 2 juillet, sur une terre agricole du Grand rang, à La Présentation.

Un homme dans la soixantaine qui conduisait un tracteur de ferme tentait de descendre du véhicule, le croyant immobilisé, lorsqu’il a fait une chute. Se faisant, il s’est retrouvé devant une roue alors que le tracteur avançait toujours. « L’homme a été écrasé par la roue. Il a subi des blessures, mais on ne craint pas pour sa vie. Il était d’ailleurs conscient à l’arrivée des secours et durant le trajet vers l’hôpital Honoré-Mercier », a expliqué Geneviève Bruneau, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie.La CSST était toujours à recueillir les informations nécessaires, mercredi, avant d’établir si elle ferait enquête.

image