30 janvier 2020
Club de judo de Saint-Hyacinthe
Deux champions à la Coupe Gadbois
Par: Maxime Prévost Durand

Faniry Andriamanana et Félix Archambault, en compagnie de l’entraîneur Louis Graveline. Photo gracieuseté

Les judokas Félix Archambault et Faniry Andriamanana ont été impériaux à la Coupe Gadbois, un tournoi provincial de développement dont c’était la 29e édition, les 18 et 19 janvier, à Montréal. Les deux athlètes du Club de judo de Saint-Hyacinthe ont remporté l’or dans leur catégorie au terme d’un parcours sans faute.

Publicité
Activer le son

Faniry s’est démarqué dans sa catégorie de poids chez les U18 avec des victoires à chacun de ses quatre combats, poursuivant là où il avait laissé à la fin de 2019. « Il est sur une belle lancée », a reconnu l’entraîneur du club maskoutain, Louis Graveline.

De son côté, Félix a trôné chez les U21/senior, notamment grâce à une victoire face à un nouveau venu dans sa catégorie, un Français fraîchement arrivé au Québec, qu’il a croisé en finale.

« On nous avait dit de nous méfier de lui, qu’il battait tout le monde, a indiqué M. Graveline. Mais une des qualités de Félix est qu’il n’a jamais peur d’essayer. Et il a réussi à lui passer une clé de bras pour l’emporter. »

Parmi les autres représentants du club de Saint-Hyacinthe, tous en action chez les U16, Marguerite Champagne a surmonté des retards au pointage à ses deux premiers combats avant de perdre en demi-finale. En finale pour le bronze, elle s’est inclinée au terme d’une guerre de tranchées qui a nécessité la tenue d’une prolongation. Mika Gagné était également dans la même catégorie de poids, mais a été freinée après avoir gagné un combat. Malgré des défaites à ses deux combats, Victor Gamet a pour sa part réussi à démontrer une progression sur les tatamis, a noté M. Graveline.

Alyssa Bellavance était également inscrite à cette compétition chez les U16, mais, faute d’adversaire, elle s’est résolue à se battre chez les U18 pour prendre de l’expérience. Avec un début de saison éloquent, elle a réussi à tirer son épingle du jeu à son premier duel, qu’elle a remporté, mais la différence de niveau s’est fait sentir par la suite face aux autres judokas plus expérimentées.

La Coupe Gadbois était l’avant-dernière étape de sélection en vue du championnat provincial de judo. La Coupe Louis-Page, qui aura lieu les 8 et 9 février à Jonquière, sera la dernière opportunité pour les athlètes de se qualifier.

image