20 août 2015
Agrile du frêne
Deux foyers d’infestation à Saint-Hyacinthe
Par: Jennifer Blanchette
La Ville de Saint-Hyacinthe a reçu un don de 10 litres d’insecticide TreeAzin pour lutter contre l’agrile du frêne dans le secteur Assomption, où un foyer d’infestation a été découvert sur la rue Ledoux. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a reçu un don de 10 litres d’insecticide TreeAzin pour lutter contre l’agrile du frêne dans le secteur Assomption, où un foyer d’infestation a été découvert sur la rue Ledoux. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe vient de se lancer dans la lutte contre l’agrile du frêne, un insecte ravageur responsable de deux foyers d’infestation répertoriés sur les rues Duvernay, dans le quartier Saint-Sacrement, et Ledoux, à Assomption.

Publicité
Activer le son

Pour ce faire, elle utilisera le don de 10 litres de l’insecticide TreeAzin remis par l’entreprise BioForest à la suite d’une demande formulée auprès de l’organisme Arbres Canada.

Avec cette quantité d’insecticide, la Ville pourra traiter une cinquantaine d’arbres et a choisi de s’attaquer en priorité au quartier Assomption.

« On retrouve une grosse concentration de frênes dans ce quartier. Pour le secteur Saint-Sacrement, il pourrait peut-être être traité l’an prochain », a indiqué le contremaître en horticulture aux travaux civils de la Ville, Philippe Payette Lavallée.

Il a expliqué que l’agrile du frêne, un coléoptère asiatique introduit en Amérique du Nord au début des années 2000, pond ses oeufs sous l’écorce de l’arbre pour ensuite y creuser des galeries qui nuisent à la bonne distribution de la sève dans le haut du frêne. « Après cinq ou six ans, l’arbre finit par mourir », a résumé M. Payette Lavallée.

La Ville de Saint-Hyacinthe a procédé pour la première fois cette année au dépistage de l’agrile du frêne puisqu’elle vient d’entrer dans la zone à risque. D’après Jean-Jacques Lincourt, conseiller communautaire d’Arbres Canada, l’épicentre se situe à Carignan.

TreeAzin en action

La Ville et les représentants de BioForest ont procédé à une démonstration de l’application du TreeAzin sur un arbre touché par l’agrile du frêne.

L’injection du produit se fait par le biais de seringues introduites à la base de l’arbre. Il faut quelques heures, selon la taille de l’arbre, pour que l’insecticide soit complètement absorbé et qu’il se propage dans toutes les parties du frêne.

D’après l’employé chargé de la démonstration, il faut injecter une dose de 5 millilitres de TreeAzin par centimètre de diamètre du tronc. L’intervention est estimée à 5,25 $ par centimètre et l’efficacité du produit s’estompe généralement après deux ans.

Politique de l’arbre

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a profité de l’occasion pour annoncer que la Ville s’était dotée d’une politique de l’arbre depuis le printemps dernier.

« Chaque année, des centaines d’arbres sont plantés sur le territoire. Nous devons aller plus loin et nous donner les outils nécessaires pour protéger, diversifier et agrandir notre patrimoine arboricole. La lutte contre l’agrile du frêne est un aspect important à considérer », a déclaré le maire Corbeil.

La politique de l’arbre devrait être présentée d’ici les prochaines semaines.

Saint-Hyacinthe a été l’une des cinq villes retenues par Arbres Canada pour recevoir le don de TreeAzin après avoir soumis son plan pour contrer les effets de l’agrile du frêne.

image