18 décembre 2014
Bourses pour la relève agricole régionale
Deux jeunes agricultrices récompensées
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo dans l’ordre habituel, Léon Guertin, directeur général du Salon de l’agriculture; Cindy Beaudry, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains; Roxanne Désautels et Charles Fillion, directeur général du CLD Les Maskoutains. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Sur la photo dans l’ordre habituel, Léon Guertin, directeur général du Salon de l’agriculture; Cindy Beaudry, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains; Roxanne Désautels et Charles Fillion, directeur général du CLD Les Maskoutains. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Cindy Beaudry, de Saint-Valérien-de-Milton, et Roxanne Désautels, de Saint-Pie, ont reçu chacune un montant de 10 000 $ dans le cadre de la Bourse pour la relève agricole régionale.

publicité

Cette initiative du CLD Les Maskoutains encourage de jeunes entrepreneurs agricoles à démarrer en affaires.

Cette année, le jury a reçu sept dossiers de candidature et deux projets ont retenu l’attention.

Originaires de Saint-Valérien, Cindy Beaudry et son frère Billy se sont lancés en début d’année dans la production d’edamame, une fève de soya d’origine japonaise.

Cette légumineuse est récoltée avant que les gousses n’atteignent leur maturité.

« La bourse permettra d’acheter un système de nettoyage à brosses pour nos fèves. Cet équipement diminuera le temps de main-d’oeuvre et augmentera la qualité de nos produits », mentionne Cindy Beaudry.

Pour le moment, les fèves cultivées par les Beaudry sont disponibles congelées uniquement à la ferme. En janvier, il sera possible de trouver ce produit local dans certaines épiceries.

Légumes bios

Après ses études en horticulture, Roxanne Désautels et son conjoint Alexandre Thibault ont fondé à Saint-Pie, une petite ferme appelée La Réserve où sont produits des légumes certifiés biologiques.

En septembre 2013, ce couple a acquis une terre agricole d’une superficie de presque trois hectares qui est cultivée de façon artisanale, sans tracteur ni machinerie lourde.

« Nous sommes partis de rien. C’est notre passion pour l’agriculture qui nous a poussés à acheter une terre incluant une maison et une grange. La bourse de 10 000 $ servira à bâtir une serre chauffée. Ainsi, nous pourrons prolonger la saison et obtenir des légumes de meilleure qualité », indique Roxanne Désautels.

La récolte est vendue au kiosque de la ferme ou offerte sous la formule de paniers de légumes que les adhérents récupèrent chaque semaine à divers points de chute.

Comme la saison dure environ 20 semaines, Mme Désautels et son conjoint occupent un emploi afin de compléter leurs revenus.

Cette remise de bourses qui en est à sa 7e édition est organisée conjointement avec le Salon de l’agriculture et l’organisme Forum Jeunesse Montérégie Est.

« À ce jour, c’est plus de 170 000 $ en bourse que nous avons remis à de jeunes entrepreneurs afin de leur permettre de réaliser leurs projets d’acquisition ou d’implantation », a indiqué le directeur général du CLD Les Maskoutains, Charles Fillion.

image