26 juillet 2012
Championnat du monde de Scrabble 2012
Deux jeunes Maskoutains en route pour la France
Par: Le Courrier
D r Carole Marois remettant une bourse de 150 $ à Charles-Émile Fecteau et Étienne Bilodeau, aux côtés de Lucie Dion, directrice à la commission des jeunes de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble francophone lors d'une activité de financement au Centre communautaire Aquinois.

D r Carole Marois remettant une bourse de 150 $ à Charles-Émile Fecteau et Étienne Bilodeau, aux côtés de Lucie Dion, directrice à la commission des jeunes de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble francophone lors d'une activité de financement au Centre communautaire Aquinois.

À l’âge de 15 ans, l’un est pour une deuxième année consécutive champion de Scrabble au niveau provincial tandis que l’autre le suit de très près en seconde position pour la première fois. Étienne Bilodeau et Charles-Émile Fecteau se taillent ainsi une place pour le 41 e Championnat du monde de Scrabble qui aura lieu du 27 juillet au 5 août en France, à Montauban.

Ce n’est pas la première fois qu’Étienne Bilodeau est sacré grand gagnant du Championnat provincial de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble francophone. Mais c’est la première fois que deux jeunes Maskoutains se rendent en finale mondiale ensemble. Ce qui a commencé comme un simple passe-temps lors de leur première inscription au club de Scrabble de Saint-Hyacinthe Les mots taquins se révèle finalement une véritable expérience.

« J’ai hâte d’y aller. Je n’ai pas d’attente quelconque vis-à-vis le championnat parce que le calibre des autres joueurs est très élevé. J’y vais surtout pour participer et pour voyager. Le championnat est réparti sur trois à quatre jours et nous avons des activités planifiées comme une visite locale, une randonnée en canot et une activité de rafting. Ce sera la première fois que j’irai en France », dit Charles-Émile Fecteau. Pour sa part, Étienne Bilodeau souhaite bien se classer au sein de la compétition. « La première année, je voulais surtout m’amuser et voir comment cela se passait. J’ai fini parmi les derniers sur 40 joueurs. Cette année, par contre, j’ai la volonté de me rendre plus loin », confie-t-il. Cela prend une moyenne de 60 % au Championnat provincial de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble francophone afin de pouvoir se rendre au Championnat mondial de Scrabble. Au Québec, cinq jeunes seulement ont obtenu cette qualification. Il s’agit de joueurs provenant de Saint-Bruno, de Laval, de Québec et les numéro un et deux de Saint-Hyacinthe.Contrairement à ce que l’on peut croire, il ne suffit pas que d’être talentueux en français pour exceller au Scrabble. Cela demande également beaucoup d’aptitudes en mathématiques, explique Éric Bilodeau, le père d’Étienne. « Ceux qui sont meilleurs en mathématiques vont évoluer plus rapidement que ceux qui sont meilleurs uniquement en français », ajoute-t-il.C’est d’ailleurs aux côtés de son père qu’Étienne Bilodeau a fait ses débuts en tant que membre du club de Scrabble de Saint-Hyacinthe. Son fils ayant été recruté vers la fin de son primaire par Francine Hadd alors qu’elle animait des parties de Scrabble, M. Bilodeau n’a pas hésité à s’inscrire également pour l’accompagner, sans toutefois être capable de l’égaler. Et l’aventure ne s’arrête pas là! Le Championnat mondial de Scrabble 2013 devant avoir lieu à Rimouski, Étienne Bilodeau et Charles-Éric Fecteau sont déjà enthousiastes d’être de la compétition l’an prochain. À suivre!

image