1 septembre 2016
Deux karatékas maskoutains vivront leur baptême international
Par: Maxime Prévost Durand
Steven Rousseau, Marc-Antoine Dubuc et l’instructeur Ricardo Ferro se rendront à Glasgow, en Écosse, pour le Championnat du monde de karaté de la JKS les 9 et 10 septembre.

Steven Rousseau, Marc-Antoine Dubuc et l’instructeur Ricardo Ferro se rendront à Glasgow, en Écosse, pour le Championnat du monde de karaté de la JKS les 9 et 10 septembre.

Marc-Antoine Dubuc et Steven Rousseau, deux athlètes du Club de karaté maskoutain, s’envoleront pour l’Écosse au début septembre afin de vivre leur baptême de la scène internationale. Les deux compétiteurs se sont qualifiés pour le Championnat du monde de karaté de la JKS (Japan Karate Shotorenmei).

Publicité
Activer le son

Des karatékas provenant de 28 pays différents seront réunis à Glasgow pour l’occasion, les 9 et 10 septembre. Marc-Antoine, 18 ans, et Steven, 26 ans, seront de la vingtaine d’athlètes québécois à y participer. Les deux protégés de l’instructeur Ricardo Ferro ont cumulé suffisamment de points lors des compétitions régionales et provinciales pour faire partie de la sélection.

À quoi s’attendre de cette première expérience internationale? « On va le voir là-bas, répond candidement Marc-Antoine. On s’en va vers l’inconnu. » Sans se fixer d’objectif précis, les deux jeunes hommes comptent profiter de l’expérience comme d’un enrichissement dans leur progression dans la discipline. « L’objectif est de performer du mieux qu’on peut », ajoute Steven.

Depuis l’annonce officialisant leur participation en juin, les deux membres du Club de karaté maskoutain mettent les efforts nécessaires pour être dans la meilleure forme qu’il soit en vue de ce grand rendez-vous. Marc-Antoine participera aux épreuves de kata et de kumite (combat) chez les ceintures noires 18-21 ans, tandis que son coéquipier sera en compétition chez les ceintures noires 22-39 ans pour ces mêmes épreuves. Les deux Maskoutains participeront aussi à l’épreuve kumite par équipe chez les 20 ans et plus avec un Montréalais et un Almatois.

S’ils ont la chance de s’envoler pour l’Écosse afin de vivre cette expérience internationale, c’est en premier lieu en raison de leur talent, mais aussi en partie grâce à l’implication financière de l’Association de karaté Shotokan du Québec et de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains.

Plus qu’un sport, un mode de vie

Tant pour Marc-Antoine que pour Steven, le karaté n’est pas qu’une simple discipline, mais presque un mode de vie. Tous deux ont commencé la pratique de ce sport au plus jeune âge, le premier à 7 ans et le second à 9 ans. Leur passion pour le karaté s’est transposée au fil des années dans les différentes compétitions offertes sur les circuits régional et provincial.

« Lorsqu’on a créé le club, on est parti du principe d’une pratique récréative du karaté. Ce sont eux qui ont voulu essayer la compétition et ça a créé un engouement », se souvient l’instructeur-chef Ricardo Ferro.

De fil en aiguille, ils ont obtenu leur ceinture noire et sont devenus tous deux des instructeurs adjoints au sein du Club de karaté maskoutain, en plus d’obtenir de bons résultats lors des compétitions auxquelles ils participent.

D’après M. Ferro, cette première participation au Championnat du monde de karaté de la JKS pour Marc-Antoine et Steven ne sera qu’un tremplin en vue d’une deuxième participation, puisque la prochaine édition de la compétition se tiendra à Montréal en 2018.

image