17 septembre 2015
Deux Maskoutains au Championnat du monde de triathlon
Par: Maxime Prévost Durand
Deux Maskoutains au Championnat  du monde de triathlon

Deux Maskoutains au Championnat du monde de triathlon

Sylvain Denis et Jonathan Robin représentent le Canada à l’épreuve tenue à Chicago aujourd’hui même. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Sylvain Denis et Jonathan Robin représentent le Canada à l’épreuve tenue à Chicago aujourd’hui même. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Sylvain Denis et Jonathan Robin, deux Maskoutains, participent aujourd’hui même au Championnat du monde de l’Union internationale de triathlon du côté de Chicago. Ils prennent le départ du triathlon en formule sprint (750 m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course) ce matin.

On les retrouvera également samedi à l’occasion du triathlon olympique, où les distances seront doublées (1,5 km de nage, 40 km de vélo et 10 km de course).

Autant l’un que l’autre en est à sa première participation à ce grand rendez-vous. Ils s’étaient qualifiés l’été dernier lors du championnat canadien de ­triathlon afin de représenter le Canada sur la scène internationale dans le groupe d’âge des 34-39 ans.

Partenaires d’entraînement et tous deux membres du club de triathlon ­VO2MAX qui a vu le jour à Saint-­Hyacinthe au cours de l’hiver, Jonathan Robin et Sylvain Denis ont eu la piqûre pour la discipline en 2013.

« On a participé à notre premier ­triathlon ensemble à Drummondville en juin 2013 », se souvient M. Denis, rencontré quelques jours avant son départ pour Chicago.

Chaque année, ils participent à plus ou moins six compétitions, pour la grande majorité au Québec. « On a un beau ­circuit ici au Québec. C’est un sport en vogue, il y a de plus en plus de compétitions », ­souligne-t-il.

S’ils pratiquaient la discipline pour le plaisir et la bonne forme dans un premier temps, la démarche est devenue plus ­sérieuse lorsqu’ils ont appris qu’ils représenteraient le Canada au Championnat du monde.

« Notre programme d’entraînement est rendu plus exigeant. On voulait arriver à Chicago bien préparé », a soutenu ­M. Robin, qui a été ralenti cet été par une blessure au pied.

Tous deux bien connus du milieu des affaires à Saint-Hyacinthe, ils ont dû conjuguer leur vie professionnelle et personnelle à cette démarche sportive.

« L’objectif est de franchir le fil d’arrivée et de se dire qu’on a tout donné, peu ­importe le résultat en terme de temps. C’est sûr qu’on veut bien ­performer, mais on veut surtout ­apprécier le moment, après tous les ­efforts qu’on a faits », a laissé tomber ­Sylvain Denis.

Il sera possible de suivre leurs performances en consultant le www.chicago.triathlon.org.

image