3 mai 2012
Deux nouveaux syndicats de l’UPA dans la MRC Les Maskoutains
Par: Le Courrier

L’Union des producteurs agricoles procède actuellement à une importante modification de ses structures.

Afin de développer un sentiment d’appartenance, une cohérence de leurs actions tout en adaptant leur environnement au paysage politique régional, les syndicats locaux de l’UPA s’arrimeront dorénavant aux territoires de MRC.

Partout en Montérégie, on retrouvera un syndicat local par MRC, sauf pour la région de Saint-Hyacinthe, où l’on comptera deux syndicats en raison du nombre d’entreprises agricoles. En effet, dans la MRC Les Maskoutains, un territoire de 17 municipalités essentiellement à vocation rurale, on dénombre plus de 1 200 fermes et plus de 2 000 producteurs agricoles.

Deux présidents

Le président du syndicat des Maskoutains Nord-Est est Mario Dupont, un producteur de grandes cultures de Saint-Liboire. Il représente un secteur formé de dix municipalités. M. Dupont a été président de l’UPA Bagot durant de nombreuses années.

L’autre syndicat, Vallée maskoutaine, sera dirigé par André Mousseau, un producteur en serre de Sainte-Marie-Madeleine. M. Mousseau, propriétaire de Cactus Fleuri, est impliqué dans le milieu agricole depuis de nombreuses années. Sur le territoire du syndicat, on retrouve notamment la Ville de Saint-Hyacinthe. « Pour vous donner une idée de l’importance de la région de Saint-Hyacinthe dans le paysage agricole québécois, soulignons que l’on retrouve chez nous plus de fermes dans une seule MRC que dans les régions de la Gaspésie et de l’Abitibi-Témiscamingue réunies. Aussi, il y a des régions administratives comme la Mauricie, la Rive-Nord et le Saguenay-Lac-St-Jean où il y a moins de 1 200 fermes », indique M. Dupont. Les deux futurs syndicats locaux profiteront de l’éventail de services offert par la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe qui deviendra à l’automne, la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Une force économique

En plus de son rôle important dans le paysage maskoutain, l’agriculture représente un joueur majeur en termes patrimoniaux et économiques. Selon les données du MAPAQ, les revenus agricoles déclarés en 2009 s’élevaient à plus de 730 millions de dollars.

La présence d’une agriculture forte et prospère permet également d’accueillir des entreprises agroalimentaires d’importance comme Olymel, Exceldor, Liberté, Damafro, Comax, Parmalat et Baxters Canada, d’avoir des centres de recherche de pointe et des institutions d’enseignement de première importance. « La redéfinition du territoire en fonction des MRC permettra de créer un sentiment d’appartenance. Nous pourrons défendre plus efficacement les besoins et les priorités des producteurs auprès des autorités concernées », explique M. Mousseau. « Jusqu’à ce jour, nous retrouvions sept syndicats, en tout ou en partie sur le territoire de la MRC des Maskoutains. Cette réorganisation nous permettra d’être plus efficace, plus cohérent et plus représentatif auprès des instances politiques. Les municipalités et la MRC sauront plus facilement à qui s’adresser.

Conseils d’administration

Chacun des conseils d’administration sera formé de 21 administrateurs. Ils sont nommés en fonction de leur lieu de résidence ou encore pour représenter les principales productions de la MRC.

Dans la région maskoutaine, les sept plus importantes productions sont les cultures commerciales, le lait, le bovin, le porc, les fruits et légumes de transformation, la volaille et l’acériculture. On retrouve également des postes attribués à de plus petites productions locales. Il y aura aussi un représentant pour les fermes de petite taille, c’est-à-dire une entreprise agricole de moins de 50 000 $ de revenus bruts. Le conseil d’administration est complété par un représentant de la relève et une autre pour les agricultrices. « Avec toutes ses composantes, le nouveau conseil d’administration permet d’avoir un portrait assez équilibré de la représentation agricole de la région », concluent les dirigeants. Syndicat Nord Est Syndicat Vallée maskoutaine Président : Mario Dupont, de Saint-Liboire Président : André Mousseau, de Sainte-Marie-Madeleine 610 fermes 598 fermes 1 064 producteurs 1 042 producteurs Municipalités Municipalités Saint-Bernard-de-Michaudville Saint-Hyacinthe Saint-Louis La Présentation Saint-Jude Saint-Barnabé-Sud Saint-Marcel-de-Richelieu Sainte-Madeleine Saint-Hugues Sainte-Marie-Madeleine Saint-Simon Saint-Pie Sainte-Hélène Saint-Damase Saint-Liboire Saint-Dominique Saint-Valérien Les principales productions Lait Bovin Porc Avicole Grandes cultures Acériculture Fruits et légumes de transformation

image