22 décembre 2016
Bourse agricole
Deux producteurs obtiennent 10 000 $ pour leurs projets
Par: Le Courrier
Sébastien Cordeau, lauréat, en compagnie de plusieurs élus de la MRC des Maskoutains. Antoine Leblanc, l’autre récipiendaire, était absent. Photo Les Studios François Larivière

Sébastien Cordeau, lauréat, en compagnie de plusieurs élus de la MRC des Maskoutains. Antoine Leblanc, l’autre récipiendaire, était absent. Photo Les Studios François Larivière

Pour une 9e année consécutive, la MRC des Maskoutains décerne des récompenses à des agriculteurs de son territoire. Les deux récipiendaires de la Bourse agricole de la grande région de Saint-Hyacinthe pour 2016 sont Antoine Leblanc et Sébastien Cordeau.

publicité

Catégorie Multigénérationnelle, production traditionnelle : Antoine Leblanc de la Ferme Vol-Ail inc., à Saint-Barnabé-Sud.

Antoine Leblanc est diplômé de l’Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe en Gestion et technologies d’entreprise agricole. Ses parents possèdent une ferme avicole de poulets en engraissement, à Saint-Barnabé-Sud.

La ferme utilise un système de biomasse pour chauffer les poulaillers.

En 2013, Antoine a débuté sa propre exploitation sous le nom de Ferme Vol-Ail inc. Celle-ci possède une portion de 1200 m2 de la ferme familiale, en plus de profiter de 200 m2 de quota provenant du Programme d’aide à la relève avicole des Éleveurs de volailles du Québec. Pour aider au développement de l’entreprise, Antoine a décidé de commencer la production d’ail de plein champ, vendu sur les marchés du frais et transformé sous forme déshydratée et de pesto. En plus d’offrir les produits d’ail d’Antoine, la ferme familiale offre directement aux consommateurs des produits maison de poulet.

La bourse lui permettra d’acquérir 10 m2 et de bénéficier des services-conseils pour la relève. D’ici dix ans, le quota lui sera transféré et les bâtiments lui seront transférés dans quinze ans.

Catégorie Créneaux spécialisés, agriculture en émergence : Sébastien Cordeau de la Ferme Printemps Vivace inc., à Sainte-Madeleine.

Sébastien Cordeau détient un diplôme d’études collégiales en génie de l’électronique, un baccalauréat en génie de la bioressource et une maîtrise en science.

Il travaille au sein de la ferme familiale, à Sainte-Madeleine, une entreprise de multiplication et de production de plantes vivaces ornementales à racines nues. Après avoir constaté une baisse de la production horticole au Québec, il a proposé à ses parents de diversifier leur production. C’est ainsi qu’en 2015, ils ont commencé à cultiver la patate douce. Ils ont produit plus de 20 000 livres cette année-là, et 100 000 livres en 2016.

Pour améliorer leur efficacité de lavage ainsi que l’entreposage avant et après le lavage des patates douces, il désire acheter des équipements spécialisés. Ceux-ci pourraient réduire considérablement les coûts de lavage et de manutention en entrepôt. La bourse permettra l’acquisition de ces équipements.

La Bourse agricole vise à reconnaître les efforts des jeunes de la région et à soutenir le développement de leur entreprise. Depuis sa fondation, c’est plus de 210 000 $ qui ont été remis à de jeunes producteurs.

« Ces candidatures démontrent une grande créativité et beaucoup de détermination chez les jeunes de la relève, peu importe le secteur où ils ont choisi d’œuvrer. Nous sommes heureux de constater la montée de valeurs sociétales en lien avec le développement durable de notre territoire, par exemple, la valorisation des matières résiduelles, la réduction de l’empreinte écologique, l’utilisation de source d’énergie comme la biomasse. Notre relève est prometteuse à bien des égards! Cela s’inscrit dans la vision de notre Plan de développement de la zone agricole », a indiqué Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.

image