22 octobre 2020
Deux tournois en un pour le Club de tennis maskoutain
Par: Maxime Prévost Durand

Jacques Sylvestre a remporté deux finales au tournoi du Club de tennis maskoutain, dont une en double avec son fils Hugo (à gauche) face à un autre duo père-fils formé de Philippe et Christophe Leblanc (à droite). Ce dernier a par ailleurs été sacré champion en simple AA. Photo gracieuseté

Plutôt que de tenir deux tournois comme il en a l’habitude, le Club de tennis maskoutain n’a tenu qu’une seule compétition cet été en raison de la pandémie. Pas moins de 85 joueurs ont participé à ce rendez-vous, tenu du 4 au 13 septembre.

Publicité
Activer le son

Présenté conjointement par les Services financiers Guy Duhaime et Sylvestre et Associés Avocats, qui chapeautent chacun un événement dans l’été habituellement, le tournoi a couronné sept champions dans les différentes catégories offertes en simple et en double.

Jacques Sylvestre a remporté à lui seul deux finales, une première en simple dans la classe A face à Justin Désilets, puis une seconde en double A en compagnie de son fils Hugo. Le tandem a surmonté une première manche perdue 6-0 avant de l’emporter en trois manches face aux favoris, un autre duo père-fils formé de Philippe et Christophe Leblanc.

Christophe Leblanc a par ailleurs été impérial en simple, remportant les grands honneurs de la classe AA avec une victoire sans équivoque en deux manches identiques de 6-1 face à Christian Gagnon. Dans son parcours, celui qui était identifié comme la 6e tête de série avait justement vaincu Hugo Sylvestre en quart de finale en deux longues manches de 7-6.

Dans les autres catégories, Laura Karazivan et Catherine Monnet ont remporté tous leurs matchs du round robin en double féminin, puis Nicolas Matte et Natacha Beauregard ont triomphé en double mixte devant Martin Demers et Sylvie Gorgeon.

En classe B, Mathieu Pelletier-McDuff a atteint la finale tant en simple qu’en double. Il a baissé pavillon devant Émile Payment en simple, mais a réussi à être sacré champion en double avec son partenaire Sébastien Many grâce à une victoire face à la paire formée d’André Daigle et Normand Pion.

Finalement, Dominic St-Pierre a eu le meilleur sur Jacques Blanchet en finale de la classe C en simple.

image