12 novembre 2020
Devenir livreur DoorDash : payant ou pas?
Par: Olivier Dénommée

Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Maintenant, le vif du sujet : combien ça rapporte de travailler pour DoorDash? Réponse brève, ça dépend.

Publicité
Activer le son

De nombreux facteurs influencent la paie en fin de compte. La rémunération de base peut varier de 2 à 10 $ par livraison, avec des variations selon la durée estimée pour réaliser la livraison, la distance à parcourir et, critère plus ambigu, la « désirabilité ».

Lors de son expérience, le journaliste a noté une rémunération de base allant de 4 $ à 5,50 $. S’ajoute ensuite les promotions lorsqu’il y en a. Lors de périodes de pointe ou moins populaires auprès des Dashers, DoorDash peut offrir une prime sur chaque livraison. La prime la plus élevée constatée à Saint-Hyacinthe jusqu’à présent a été de 2,50 $ par livraison, mais plusieurs plages n’offrent aucun bonus.

Finalement, le pourboire accordé par le client va à 100 % au Dasher. Le montant mérité à la fin de la course est déjà décidé d’avance, ce qui permet au livreur de choisir s’il accepte ou non de prendre la commande qu’on lui propose.

Dans un monde optimal, certains Dashers pourront peut-être compléter trois petites livraisons par heure, mais de façon réaliste, on parle probablement davantage de deux livraisons par heure, surtout pour ceux qui ne souhaitent s’investir qu’à temps partiel dans l’aventure DoorDash. Et monétairement, certains Dashers « professionnels » peuvent espérer obtenir un salaire intéressant, mais les sites de référence situent généralement le salaire entre 15 et 20 $ l’heure, selon les endroits.

Lors de notre expérience, il a été possible d’amasser 35,50 $ grâce à DoorDash, dans une durée d’environ 2 h 15 hors période de pointe. Cela équivaut à un montant brut d’un peu plus de 15 $ par heure, mais c’est sans compter le kilométrage parcouru, aux frais du livreur, qui fait naturellement baisser les profits engrangés dans l’opération. Chaque expérience sera différente, mais on est loin d’un profit facile et sans effort.

Des cadeaux pour les livreurs

Si on ne peut pas dire que le fait de devenir Dasher permettra d’augmenter ses revenus nets de façon significative, il faut mentionner que DoorDash offre certains cadeaux pour faciliter la vie de ses livreurs.

Par exemple, comme la pandémie de COVID-19 est toujours bien réelle, l’entreprise offre gratuitement à ses livreurs une trousse de sécurité, contenant du liquide antiseptique, des lingettes ainsi que des gants et des masques jetables. Il est aussi possible de commander gratuitement un masque réutilisable aux couleurs de DoorDash. Le journaliste a reçu sa trousse six jours après la commande.

Une autre trousse doit aussi, en théorie, être acheminée aux Dashers une fois qu’ils ont complété leur première livraison. La « trousse d’activation », contenant une « carte rouge » (une carte prépayée servant à régler la note dans certains restaurants) et un sac isotherme aux couleurs de DoorDash, est normalement envoyée aux nouveaux livreurs dans les jours suivants.

Toutefois, plus de deux semaines après la première livraison effectuée, on annonçait que la trousse était toujours « en cours de préparation » et que les délais d’expédition étaient toujours de 2 à 3 jours. Il est permis de penser que l’arrivée du service dans plusieurs municipalités comme Saint-Hyacinthe a créé des délais supplémentaires pour répondre à la demande de nouvelles trousses d’activation qui, par ailleurs, ne sont pas obligatoires pour que les Dashers continuent de travailler.

image