29 novembre 2012
Diane Dufresne et Les Violons du Roy : une rencontre peu ordinaire
Par: Le Courrier
Accompagnée sur scène de l'orchestre de chambre Les Violons du Roy, Diane Dufresne présentera un spectacle unique dans lequel elle signe également la mise en scène.

Accompagnée sur scène de l'orchestre de chambre Les Violons du Roy, Diane Dufresne présentera un spectacle unique dans lequel elle signe également la mise en scène.

Il y a près de cinq ans, on a demandé à Diane Dufresne de chanter dans le cadre d’un spectacle-bénéfice pour l’orchestre de chambre Les Violons du Roy. Devant le vif succès du spectacle, on a ensuite demandé à la diva de répéter cette rencontre inhabituelle dans le cadre d’une tournée de six représentations à l’extérieur de Montréal. Ce qu’elle accepta de faire, mais à une condition seulement : elle devait écrire le spectacle.

Présenté exclusivement dans quelques salles du Québec, dont le Centre des arts Juliette-Lassonde, le spectacle Diane Dufresne et Les Violons du Roy offrira seulement neuf représentations. Sous la direction du chef d’orchestre et arrangeur reconnu Simon Leclerc, Diane Dufresne interprètera une sélection des plus belles chansons de son répertoire, dont les pièces Oxygène et L’Hymne à la beauté du monde, en passant par les chansons de l’album Effusions de même que des classiques de la chanson francophone.

« C’était important pour moi que, si nous faisions une tournée de ce spectacle, ce soit un show augmenté. Alors, j’ai proposé que l’on essaie de faire la fusion entre la musique classique et la musique populaire. Et avec Simon Leclerc à la direction on ne pouvait pas demander mieux. C’est un arrangeur magistral. Il va intégrer des séquences dans la musique classique, ce qui est en soi très contemporain », raconte Diane Dufresne en entrevue avec LE COURRIER.Entourée d’une équipe exceptionnelle, dont son complice de tous les jours et artiste multidisciplinaire Richard Langevin à la direction artistique et à la scénographie, ainsi que la designer Marie St-Pierre aux costumes, la chanteuse signe également la mise en scène du spectacle, comme quoi elle contribue toujours activement à chaque projet dans lequel elle s’engage. « Je m’investis beaucoup et c’est normal parce que je suis une artiste. Un artiste se doit, je pense, de donner ce qu’il est. Quand je suis sur scène, c’est là que l’on me découvre », fait part la chanteuse.Et il s’agit d’une véritable incursion dans l’imaginaire de Diane Dufresne. Reconnue également pour son travail en tant qu’artiste visuelle, certaines de ses oeuvres seront projetées en images en complémentarité avec la musicalité du spectacle, appuyant des thèmes toujours personnels à la chanteuse, tels que l’amour, la folie, ou encore l’écologie. À l’âge de 68 ans, Diane Dufresne ne se gêne pas pour parler de la vieillesse. Et, bien que la liste de ses accomplissements soit remarquable, la diva ne voit toujours pas la finalité au bout de son cheminement artistique, mais se renouvelle, au contraire, avec l’âge. Ce qu’elle considère déjà comme étant un cadeau du ciel.« Si j’ai atteint une limite, c’est d’être rendue à l’âge de 68 ans. Jamais je ne pensais vivre aussi longtemps, dit-elle en riant. Mais je pense toujours ne pas avoir fait ce que j’avais à faire. Au début, on veut être reconnu, après on veut rester et ensuite on veut que notre carrière se maintienne. Je ne sais pas si aujourd’hui je me dépasse. Avant, je pouvais mettre mon corps en valeur, porter des jupes courtes. Maintenant, j’ai de beaux costumes, des beaux maquillages. Je n’ai jamais eu beaucoup de moyens pour réaliser ce que je voulais. J’ai donc toujours fait avec mon imaginaire et c’est ce que je continue de faire. » Diane Dufresne sera sur la scène du Centre des arts Juliette-Lassonde, accompagnée de l’orchestre de chambre Les Violons du Roy, le samedi 8 décembre dès 20 h. Un album live du spectacle est prévu à l’hiver 2013.

image