25 septembre 2014
Tunnel Sainte-Anne
D’importants travaux à venir
Par: Benoît Lapierre
La Ville de Saint-Hyacinthe veut intervenir avant l’hiver pour remplacer complètement la conduite d’aqueduc qui a éclaté le 9 septembre près du tunnel ferroviaire de la rue Sainte-Anne, ce qui a provoqué son inondation. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe veut intervenir avant l’hiver pour remplacer complètement la conduite d’aqueduc qui a éclaté le 9 septembre près du tunnel ferroviaire de la rue Sainte-Anne, ce qui a provoqué son inondation. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe doit intervenir sans délai pour éliminer tout risque que le tunnel ferroviaire de l’avenue Sainte-Anne soit à nouveau inondé, comme cela s’est produit dans la soirée du 9 septembre à la suite de la rupture d’une conduite d’aqueduc.

En colmatant la fuite – la réparation a duré 18 heures, en tout et partout -, les employés municipaux ont constaté que c’était tout le tuyau qui devait être remplacé d’urgence, a expliqué le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau.

« C’est une conduite vieille de 70 ans et nous devons agir rapidement. Nous sommes en train de planifier les travaux, entre les rues Morison et Sicotte. Est-ce qu’on pourra agir cet automne? Peut-être. On travaille d’arrache-pied afin de réaliser les travaux avant l’hiver », a indiqué M. Bilodeau.

En étant forcée d’intervenir dans ce secteur, la Ville en profitera sans doute pour remplacer en même temps une vieille conduite d’égout et apporter des modifications à une station de pompage des eaux usées. Cela fait partie des possibilités qui sont examinées, a mentionné Louis Bilodeau.

Afin atténuer l’impact financier du projet de la rue Sainte-Anne, il a ajouté que la Ville pourrait l’insérer dans sa programmation d’immobilisations à la place d’une intervention jugée moins pressante. L’automne est arrivé et le temps presse, mais il estime que la Ville peut encore procéder par appel d’offres dans ce dossier.

Lundi après-midi, en séance extraordinaire, le conseil municipal a d’ailleurs octroyé un contrat de 18 396 $ au bureau d’ingénieurs Consumaj, de Saint-Hyacinthe, pour la préparation des plans et devis des travaux qui seront effectués.

image