1 décembre 2011
Forts d'une série de trois victoires
Direction Challenge Reebok pour les Gaulois
Par: Maxime Desroches
Gabryel Paquin-Boudreau marque le premier but des Gaulois, dimanche, au Stade L.P-.Gaucher.

Gabryel Paquin-Boudreau marque le premier but des Gaulois, dimanche, au Stade L.P-.Gaucher.

Le message de Martin Cadorette a été entendu. Après un gênant revers de 3-0 survenu la semaine dernière au Stade L.-P.-Gaucher contre les Grenadiers de Châteauguay, les Gaulois du CAG ont maintenant remporté leurs trois dernières parties, portant leur fiche à 20 victoires, six défaites et un revers en temps supplémentaire.

publicité

Les Maskoutains ont ainsi acquis l’exclusivité, temporairement du moins, du premier rang au classement général de la ligue midget AAA, avec 41 points. C’est deux de plus que les Phénix du Collège Esther-Blondin, et trois de plus que leurs rivaux de division, les Lions du Lac-Saint-Louis, qui possèdent cependant trois matchs en main.

Samedi, devant leurs partisans, les Gaulois ont dû trimer dur, mais ils ont finalement défait les Albatros du Collège Notre-Dame par la marque de 2-1, grâce à une autre belle prestation en temps supplémentaire. Le pourcentage d’efficacité du CAG en pareilles circonstances s’élève désormais à 90 % (neuf victoires contre seulement une défaite).Le seul filet des Maskoutains en temps réglementaire a été l’oeuvre de Jérémy Roy, lors d’une attaque massive en fin de deuxième période. Julien Bahl et Alexis Guilbault ont été complices de son quatrième but de la campagne. Les opportunités de se sauver avec la victoire n’ont pas manqué pour les deux formations, puisque 17 situations d’avantage numérique ont eu lieu de part et d’autre. Les Albatros n’ont marqué qu’une fois en neuf occasions, les Gaulois une fois en huit.C’est finalement le défenseur Bahl qui a tranché le débat à 2:02 de la période de prolongation, sur une aide de Samuel Tremblay. L’arrière de 15 ans a été nommé la première étoile de la rencontre, tandis que Philippe Cadorette, auteur de 27 arrêts, s’est emparé de la seconde.« L’effort était présent, mais en termes d’exécution, ce n’était pas vraiment notre meilleur match. Les Albatros ont été combatifs et ont gagné plus de batailles pour les rondelles libres que nous. Heureusement, notre gardien nous a donné une chance de gagner », note l’entraîneur Cadorette.

Les Commandeurs jamais dans le coup

Le cerbère des Gaulois a fait encore mieux le lendemain, alors qu’il a blanchi les Commandeurs de Lévis, qui effectuaient leur seule apparition de l’année au Stade L.-P.-Gaucher. Un match que les visiteurs voudront sans doute oublier.

La troupe de Martin Cadorette s’est offerte dès la période initiale une avance de 2-0. Gabryel Paquin-Boudreau, avec son 21e filet de la saison, et Anthony Beauregard, avec son 11e en supériorité numérique, ont pavé la voie vers une victoire de 6-0 du CAG.« C’est à ce moment qu’on s’est un peu assis sur notre avance. On aurait facilement pu mettre la partie hors de portée en deuxième période. Ce serait mon seul bémol quant à notre performance », précise l’instructeur, qui estime que son équipe se débrouille de mieux en mieux à forces égales ces derniers temps.« C’était une faiblesse qu’on avait identifiée. On allouait trop de buts à cinq contre cinq. On n’en a accordé aucun durant les matchs du weekend, donc c’est satisfaisant. » Paquin-Boudreau et Beauregard ont chacun marqué leur deuxième du match au troisième engagement, tandis que Carl Durocher (3e) et Samuel Tremblay (3e aussi) ont complété le pointage.

Un laissez-passer à l’enjeu

Les Gaulois quitteront aujourd’hui pour l’Ancienne-Lorette, dans la région de Québec, pour y disputer le traditionnel Challenge Reebok. Ce mini-tournoi permettra à une formation de s’assurer d’un laissez-passer en vue de la première ronde des séries éliminatoires.

Les Maskoutains connaissent déjà l’identité de leurs adversaires. Ils affronteront successivement les Élites de Jonquière, le Blizzard du Séminaire Saint-François et les Albatros du Collège Notre-Dame. Bien que deux de ces équipes n’ont pu faire mieux qu’un rendement de ,500 à la mi-saison, Martin Cadorette y va d’une importante mise en garde. « On a eu par le passé la mauvaise habitude de disputer nos pires matchs contre des équipes mal classées. On croit que notre objectif d’arriver au Challenge au sommet de notre jeu est atteint. Espérons qu’on n’oubliera pas de se présenter. »Le pilote des Gaulois rappelle d’ailleurs qu’il n’est pas rare de voir une formation qui ne figure pas au sommet du classement s’emparer du laissez-passer. « C’est une fin de semaine de hockey. N’importe quelle équipe peut être hot pendant quelques jours. C’était le cas des Commandeurs l’an passé. On ne peut pas se permettre de prendre aucun match pour acquis. »

image