6 septembre 2012
Autre départ au CSSSRY
Direction Charles-Le Moyne pour Claude Dallaire
Par: Le Courrier
Claude Dallaire, directeur des communications et des relations publiques au CSSS Richelieu-Yamaska, a quitté ses fonctions au Centre de santé maskoutain le 10 août.

Claude Dallaire, directeur des communications et des relations publiques au CSSS Richelieu-Yamaska, a quitté ses fonctions au Centre de santé maskoutain le 10 août.

Directeur des communications et des relations publiques au Centre de santé et des services sociaux (CSSS) Richelieu-Yamaska depuis 2008, Claude Dallaire a quitté l’organisation le 10 août. Ce dernier relèvera de nouveaux défis en tant que directeur des affaires corporatives et du développement organisationnel au CSSS Champlain — Charles-Le Moyne.

Nommé à la suite de la crise du Clostridium difficile (C. difficile) et de la manifestation pour la sauvegarde du Centre d’hébergement Andrée-Perrault, M. Dallaire a travaillé dès son arrivée à Saint-Hyacinthe à rehausser les communications et les relations publiques du centre de santé.

« De par son charisme, son leadership et sa grande créativité, M. Dallaire a réussi à instaurer une solide gestion des communications et des relations publiques au sein de l’organisation. Il a également contribué grandement à la promotion et au renouvellement de l’image corporative du CSSS Richelieu-Yamaska », a souligné Réjeanne Boudreau, directrice par intérim au CSSS Richelieu-Yamaska, par voie de communiqué.À Charles-Le Moyne, M. Dallaire retrouvera son ancien patron, Daniel Castonguay, qui occupe désormais le poste de directeur général du CSSS Champlain — Charles-Le Moyne. Une nouvelle qui n’a pas semblé surprendre outre mesure le président du syndicat des professionnels en soin de la santé Richelieu-Yamaska (SIIQ).« Je suis surpris oui et non. Je ne me doutais pas qu’il allait quitter le centre de santé, mais je ne suis pas surpris non plus qu’il parte pour Charles-Le Moyne. C’est M. Castonguay qui l’avait fait rentrer dans l’organisation », commente-t-il. Concernant sa relation avec l’ancien directeur des communications et des relations publiques, M. Beauregard précise qu’il n’a pas toujours partagé sa vision des communications.« Ce n’est pas un directeur avec qui j’ai eu l’occasion d’avoir des rencontres ou des discussions régulières, mais je me souviens qu’à son arrivée il m’avait mis en garde de ne pas parler aux médias. C’est sûr qu’il est arrivé après la vague du C. difficile et du Centre Andrée-Perrault. Pour nous (les syndicats) qui nous opposions à la fermeture du centre, les médias avaient été grandement utiles. Mais j’ai senti qu’il a voulu défaire la relation entre les représentants syndicaux et les médias et je ne partageais pas ce même avis », estime-t-il.Le poste de directeur des communications et des relations publiques est actuellement en ligne sur le site Internet de l’organisation. La nouvelle directrice générale du CSSS Richelieu-Yamaska, Lise Pouliot, sera impliquée dans la sélection du nouveau candidat.

image