16 juin 2011
Championnat canadien de judo
Direction Sept-Îles pour cinq judokas
Par: Maxime Desroches
Jérémie Poirier, Sandrine Fournier, Benjamin Daviau, Émile Charbonneau et Élodie Lavoie.

Jérémie Poirier, Sandrine Fournier, Benjamin Daviau, Émile Charbonneau et Élodie Lavoie.

Cinq judokas du Club de judo de Saint-Hyacinthe s’apprêtent à clôturer leur saison en prenant part à la compétition la plus relevée de leur jeune carrière, en l’occurrence le championnat canadien, qui se tiendra à Sept-Îles du 1er au 3 juillet.

Publicité
Activer le son

Les élèves de Louis Graveline des catégories U15, U17 et U20 se mesureront aux judokas les plus talentueux des autres provinces. Et si les performances des judokas québécois au plus récent championnat senior constituent un avant-goût de celles des plus jeunes, la récolte maskoutaine pourrait s’avérer surprenante, à commencer par celle d’Élodie Lavoie.

Évoluant en U20, les attentes sont hautes pour la détentrice du deuxième rang au classement provincial. Dans la dernière année, Élodie s’est entraînée avec l’équipe du Québec, en plus d’être identifiée à la classe élite.« Si elle réussit à se rendre à Sept-Îles dans un bon état d’esprit et en pleine confiance, Élodie peut aspirer à un podium. Dans son cas, l’acharnement devrait rapporter des dividendes. C’est une travaillante infatigable et c’est pourquoi je lui prédis à tout le moins une place parmi le top-5 », a affirmé l’instructeur Graveline.Fort d’une médaille de bronze aux Jeux du Québec, Jérémie Poirier combattra quant à lui dans la catégorie d’âge U17. Il jouit lui aussi d’une position fort enviable, puisqu’il occupe le deuxième rang provincial à sa première saison en U17.« Lorsqu’il est dans sa zone, Jérémie est un adversaire coriace. Dans ses bons jours, il est très habile pour déstabiliser ses adversaires, même les plus talentueux. Il est consicent qu’il affrontera des adversaires d’un grand calibre et il devra se nourrir de ce défi pour se motiver. »

Un résultat à améliorer

En tant que jeune vétéran du U15, Benjamin Daviau en sera de son côté à une deuxième expérience au championnat canadien en autant d’années. Il tentera de surpasser son résultat de l’édition de 2010, alors qu’il avait pris le cinquième rang.

« Benjamin est une étoile montante du judo québécois. Il devrait être en mesure de mieux contrôler sa nervosité cette année étant donné que le championnat canadien n’est plus du nouveau pour lui. Un podium n’est pas hors d’atteinte pour Benjamin. »Sa coéquipière Sandrine Fournier combattra elle aussi chez les U15, elle qui a complété le calendrier provincial au troisième rang de sa catégorie d’âge. La judoka maskoutaine s’est bâtie la réputation d’une redoutable adversaire, capable d’être percutante le moment venu.« Sa progression a vraiment pris un envol au cours de la dernière année. Sandrine est toute une compétitrice. Elle a fait de grands progrès au niveau technique », a raconté Louis Graveline au sujet de la jeune Sandrine, qui l’assiste depuis peu dans ses cours aux plus jeunes du Club de judo de Saint-Hyacinthe.Finalement, toujours en U15, Émile Charbonneau sera le cinquième représentant du club à Sept-Îles.« Émile est un jeune homme déterminé et rapide. Si le tableau lui est favorable, il pourrait causer une belle surprise car il a la mentalité d’un gagnant. »Un camp d’entraînement provincial, tenu les 3 et 4 juin à Saint-Adèle et regroupant 160 athlètes a servi de préparation finale aux cinq judokas avant leur départ pour cette importante compétition nationale.« Ils ont pu peaufiner leurs techniques, de manière à être au sommet de leur forme à Sept-Îles, au début juillet », a conclu Louis Graveline.

image