7 août 2014
Diversité et popularité de l’Expo
Par: Jean-Luc Lorry
David Thibault qui personnifie Elvis a été la révélation de l’Expo Bar. Photo Expo

David Thibault qui personnifie Elvis a été la révélation de l’Expo Bar. Photo Expo

Animaux de la ferme, manèges et spectacles sont les ingrédients qui font de l’Expo de Saint-Hyacinthe un succès populaire au fil des années.

Selon les organisateurs, 191 255 personnes se sont déplacées cette année au plus grand festival agricole du Québec. Pour cette 177e édition, il s’est vendu plus de 10 000 passeports.

« Cette année, le festival s’est tenu sur 10 jours au lieu de 11 en raison de la journée du lundi 28 juillet où la pluie est tombée en continu », indique Karl André Végétarian, responsable des communications de l’Expo.

Cette même journée, la compétition de tire de tracteurs et le spectacle de la formation Lendemain de veille furent annulés.

Les organisateurs se félicitent d’avoir proposé un éventail de spectacles de qualité. « Un choix de spectacles destinés autant aux enfants qu’aux adultes a amené un nouveau type de clientèle qui est venu de l’extérieur de la région. Je pense que de nombreux visiteurs ont découvert pour la première fois l’Expo de Saint-Hyacinthe », observe avec enthousiasme M. Végétarian.

Déception

La durée des compétitions de sports extrêmes a créé quelques déceptions auprès de ceux qui venaient assister aux spectacles.

Le Grand national de tire de tracteurs du mardi 29 juillet qui s’est déroulé de 18 h 30 à 22 h 30. Cela a eu comme conséquence de retarder d’une heure et demie le spectacle de David Thibault personnifiant avec talent le légendaire Elvis.

Le spectacle de Marc Dupré a lui aussi débuté à 22 h au lieu de 21 h tel que programmé et celui de Louis-Jean Cormier a connu du retard en raison cette fois du Super derby de démolition.

« Nous annonçons habituellement le spectacle pour 21 h et ils commencent généralement plus tard. Cette façon de faire n’est pas spécifique à la dernière édition », explique Karl André Végétarian.

Cette année, l’Expo a connu deux épisodes malheureux. Un cheval a rendu l’âme après avoir participé au Concours provincial d’attelages et un cowboy s’est grièvement blessé lors de l’épreuve de rodéo extrême.

image