25 février 2021
Consolidation des opérations de Semex en Ontario
DMV GenetiQ deviendra l’unique centre de collecte de semence de taureaux au Québec
Par: Jean-Luc Lorry

Après l’arrêt des activités de Semex à Sainte-Marie-Madeleine, DMV GenetiQ deviendra l’unique centre de collecte de semence de taureaux au Québec. Photo Facebook

La décision de Semex, une entreprise spécialisée dans les solutions génétiques pour les producteurs bovins, de transférer ses opérations d’hébergement et de production de semences de taureau de ses installations de Sainte-Marie-Madeleine à celles situées en Ontario donnera le champ libre à DMV GenetiQ, qui deviendra l’unique centre de collecte de semence de taureaux au Québec.

Publicité
Activer le son

Situé à Saint-Germain-de-Grantham, DMV GenetiQ a été fondé en février 2019 par le médecin vétérinaire Jonathan Lehouiller.

« Nous allons devenir les seuls à héberger des taureaux au Québec qui appartiennent à nos clients. La semence demeure la propriété de l’éleveur qui assure sa commercialisation. Par contre, les semences destinées à l’exportation sont prises en charge par l’entreprise en raison des documents à compléter », indique Jonathan Lehouiller, propriétaire de DMV GenetiQ, en entrevue au COURRIER.

Ce centre est en pleine expansion. En juillet 2020, M. Lehouiller a fait l’acquisition d’un second site et des projets d’expansion sont prévus cet été. « Nous avons actuellement 35 taureaux en pension. La première année nous avons produit 50 000 doses. En 2021, nous prévoyons produire plus de 300 000 doses », précise-t-il.

Pour sa part, le site de Semex de Sainte-Marie-Madeleine regroupe actuellement dans ses étables 240 taureaux qui appartiennent à l’entreprise.

« L’élevage, la récolte de semence, la congélation et la commercialisation se font sur les sites de Semex de Sainte-Marie Madeleine, Kemptville et Guelph », précise Pierre Rhéaume, directeur des communications du Centre d’insémination artificielle (CIAQ).

Semex appartient à trois entreprises canadiennes d’insémination artificielle, soit le CIAQ, EastGen et WestGen. Le CIAQ est propriétaire de Semex à hauteur de 45 %.

Créée en 1984, la station de Sainte-Marie-Madeleine qui appartenait au CIAQ a été vendue à Semex en 2012.

« Les producteurs de lait et de bovins de boucherie qui sont actionnaires de Semex ont pris cette décision (fin des opérations à Sainte-Marie-Madeleine) pour demeurer compétitifs sur le marché international. L’hébergement de taureaux et la production de semences se feront sur le site de Guelph et de Kemptville en Ontario », a indiqué Mario Hébert, directeur général du CIAQ, dans notre précédente édition.

Semex expédiera les semences congelées des sites de Guelph et de Kemptville vers le centre de distribution du CIAQ situé chez Semex à Sainte-Marie-Madeleine pour être par la suite vendu aux producteurs de bovins du Québec.

Selon Pierre Rhéaume, le pourcentage de semence destinée au marché québécois est faible puisque 90 % des ventes de Semex se font à l’international.

image