18 août 2011
Domaine St-Jacques : la folie qui mène au vin
Par: Hélène Dion

Lundi, j’ai rencontré Yvan Quirion à son vignoble, le Domaine St-Jacques. Homme d’affaires dans une première vie, il est aussi vigneron depuis 2005, en plus de poursuivre ses activités pour sa compagnie spécialisée dans la confection de coffrets de bois naturel. Ce qui l’a poussé à entreprendre ce virage? « La folie. »

Sa passion pour le vin ne date pas d’hier. Il se rappelle que dès l’âge de six ans, il s’amusait à goûter les raisins qui poussaient sur pergola chez ses voisins italiens de Ville-Émard. « J’ai un souvenir très précis de ce moment où ils servaient du pain-fesse avec quelques tranches de capicollo et ce vin servi dans un verre à moutarde ».

Ce souvenir revient à la surface, en quelque sorte, lorsque Yvan et son épouse, Nicole Du Temple, achètent la propriété de 30 hectares, située sur le boulevard Edouard VII à Saint-Jacques le Mineur, en 2005. « Nous l’avons acquise pour la terre d’abord », précise le vigneron. Mais la vigne a vite fait de capter toute leur attention. Dans ce lieu enserré entre le fleuve St-Laurent, la rivière Richelieu et le lac Champlain, il élabore sept cuvées, aidé de spécialistes, dont Luc Rolland, vinificateur et « l’un des meilleurs palais au Québec », selon M. Quirion.De cette superficie totale, 8 hectares accueillent les vignes de cépages hybrides et, depuis 2009, des cépages nobles comme le Pinot Noir, le Riesling, le Pinot Gris, le Chardonnay et le Gewurztraminer. Les premières cuvées de cépages nobles auront lieu cette année, en petites quantités. Deux autres hectares viennent s’ajouter à la superficie de production mais ceux-ci se trouvent au Clos St-Denis. « Les vignes sont traitées de la même façon, avec la même philosophie qu’ici », explique Yvan Quirion, également vice-président de l’Association des vignerons du Québec.

Le vin québécois

Selon lui, l’héritage pédologique laissé par la mer de Champlain, la situation géographique qui fait de la Montérégie la région la plus chaude du Québec, avec un total de degrés jours comparable à Marlborough en Nouvelle-Zélande, à la Bourgogne et à la vallée d’Okanagan, sont tous des facteurs favorisant la culture de la vigne.

« L’an dernier, nous avons atteint 13,4% d’alcool naturel pour notre rosé ! » « Ici, et au Québec en général, nous avons un sol vierge, libre de traitements nocifs répétés. Il n’y a pas de raison de ne pas faire d’excellents vins au Québec. L’important est de balancer sa vigne dans son terroir, en travaillant sur le bourgeon primaire. »Pour arriver à leurs fins, Yvan Quirion et Luc Rolland ont étendu 32 kilomètres de géotextile pour protéger la vigne. « Sous le géotextile, la température la plus froide enregistrée n’atteint pas les 19 degrés sous zéro », explique Luc Rolland, tout aussi passionné. Une éolienne est également placée au milieu du vignoble. Durant les périodes d’inversion de températures, ce gigantesque ventilateur repousse l’air chaud au sol et élève l’air froid pour protéger les cultures. « C’est certain que c’est plus de travail et plus coûteux de faire du vin au Québec. Il faut être fou », lance le vigneron visiblement heureux de cette nouvelle vie.

Les vins

Yvan Quirion mise beaucoup sur le cépage Lucie Kuhlmann. Nommé ainsi pour rappeler le nom d’Eugène Kuhlmann qui a élaboré cette variété hybride au début du 20e siècle alors que l’Alsace était allemande.

Au Domaine St-Jacques, les deux rouges, le rosé, ainsi que le vin de glace rouge, peuvent compter sur l’intensité colorante de ce cépage, sur ses arômes de fruits et de baies ainsi que sur sa structure tannique et d’alcool.Le Réserve de St-Jacques (essayé 2008) est issu d’un assemblage de Lucie Kulhmann, de Baco Noir, de Maréchal Foch et Ste-Croix. Un vieillissement de 9 mois en fûts de chêne complète l’élaboration de ce rouge. Au nez, les arômes sont de fruits noirs et boisés. La bouche suit, avec de la fraîcheur, du fruit et légèrement de vanille. J’ai bien aimé la Sélection 2009, avec un côté poivron vert au nez qui n’était pas sans rappeler les caractéristiques d’un cabernet sauvignon. En bouche, une minéralité qui s’ajoute au côté fruité et croquant. À apprécier avec des charcuteries. Il reste quelques rosés 2010 en succursales! Nez invitant de fruits, de cerise, et en bouche cet assemblage de Kuhlmann et Maréchal Foch mise sur la fraicheur. Définitivement pour les amateurs de vins secs!Le Classique blanc 2010, un assemblage de Seyval, Vidal et Vandal-Cliche, est tout en finesse avec des arômes dominants de poire et de miel et en bouche, de la délicatesse sur une finale légèrement amère. Le Réserve blanc 2009, fermenté en fûts bâtonné, et élevés quelques mois, présente des arômes vanillés et boisés intégrés au fruit des cépages. Vivacité et bouche invitante!Enfin, les Vins de glace du domaine sont sublimes! Le blanc, issu des cépages Vidal et Vandal-Cliche, est charmeur avec ses arômes de pêche, de poire et ce côté mielleux. En bouche, on ferme les yeux pour apprécier ce nectar issu du froid. C’est onctueux, riche, mais sans lourdeur car la verticalité (caractère apporté par l’acidité) est bel et bien là!Le rouge, « le préféré des femmes » selon M. Quirion, est fait de Foch et Kuhlmann et offre une incroyable richesse tant au nez qu’en bouche. Rares sont les vins de glace rouges, mais celui-ci est de loin le meilleur. Et toujours cette fraîcheur qui le rend aérien à la fois! À tenter sur les fromages ou encore une tarte aux figues et fromage bleu.

La Fête des vendanges

Mettez la Fête des vendanges à votre agenda! La 18e édition débutera à la pointe Merry du lac Memphrémagog le samedi 3 septembre et se poursuivra les 4, 5, 10 et 11 septembre. C’est une chance de pouvoir déguster les produits de 150 exposants, dont une soixante de viticulteurs. Pour les familles, la Halte des petits raisins ouvrira encore ses portes cette année et offrira aux enfants des ateliers culinaires et des séances de maquillage. La Fête des Vendanges offrira aux visiteurs des ateliers sur les fromages québécois, foulage de raisins, repas gastronomiques, et dégustation de vins, de cidres et de bières du Québec!Photo#:0920b

image