7 novembre 2019
Entre les lignes
Donner l’exemple
Par: Le Courrier

Au cours de la récente campagne électorale fédérale, j’ai reçu les cinq principaux candidats dans Saint-Hyacinthe-Bagot au COURRIER, dans un semblant de débat éditorial.

Publicité
Activer le son

Je leur avais tous soumis 20 questions en rafale auxquelles ils ont tous et toutes répondu au meilleur de leurs connaissances et sans détour.

Bien entendu, j’avais préparé une petite question sur l’aide aux médias, un sujet d’actualité qui préoccupe tous ceux qui se soucient du droit du public à une information de qualité et qui voient dans les médias un fondement essentiel de notre démocratie.

Cette question en deux volets se lisait comme suit : le gouvernement doit-il aider financièrement les médias et taxer les géants du web que sont Google et Facebook?

La réponse de notre nouveau député bloquiste, Simon Pierre Savard-Tremblay, était sans équivoque. « Oui, l’un ne va pas sans l’autre dans votre question. On pourrait commencer par prendre ce qu’on va chercher aux géants du web pour soutenir nos médias. Il faut être fier de nos médias régionaux. Moi, je le suis. »

Cet élan de fierté s’est manifesté assez drôlement à mon avis. Car de tous les candidats dans le comté, c’est Simon-Pierre Savard-Tremblay qui a investi le plus d’argent sur Facebook au cours de sa campagne avec des dépenses de 1652 $, selon la bibliothèque publique de Facebook. Pour un apôtre de la démondialisation et un fier lecteur et supporteur de médias régionaux, n’est-ce pas un peu contradictoire comme message? Je pose la question.

En comparaison, Brigitte Sansoucy a dépensé sur Facebook 134 $, Bernard Barré 161 $ et René Vincelette moins de 100 $, ce dernier par l’entremise d’un intermédiaire. Et vérifications faites, je n’ai recensé qu’une seule publicité de Simon-Pierre Savard-Tremblay dans l’un des trois hebdomadaires du comté durant toute la campagne électorale.

Mais fort heureusement, notre député semble apprendre vite puisque ses remerciements d’usage envers les électeurs paraissent cette semaine dans ces trois hebdomadaires. C’est donc à mon tour d’être fier de Simon-Pierre!

image