25 juin 2020
Autodrome Granby
Doublé des frères Bernier dans une course à huis clos
Par: Maxime Prévost Durand

François Bernier (au centre) a savouré sa première victoire de la saison, samedi, à l’Autodrome de Granby, mais aucun spectateur n’était présent pour l’acclamer. Son frère Steve (à gauche) l’a suivi au 2e rang, puis Steve Bernard (à droite) a clos le podium. Photo Daniel Mailhot - Autodrome Granby

Les frères François et Steve Bernier ont raflé les deux premières places du programme COVID Destroyer 50, présenté à huis clos du côté de l’Autodrome Granby, samedi.

Publicité
Activer le son

Les pilotes maskoutains, qui cumulent plusieurs années d’expérience sur les pistes de terre battue, ont été les plus rapides de la classe modifié dans le cadre de cette première épreuve de la saison. François Bernier n’a rien laissé paraître d’un malaise qui l’incommodait dans les heures précédant la course et s’est montré en contrôle de sa voiture #49 tout au long de l’épreuve, conservant sa 1re place sans problème après s’en être emparée devant David Hébert à la relance d’un drapeau jaune tôt dans la course. Son frère Steve, champion en titre de la classe modifié, a lui aussi mené une course habile pour prendre le 2e rang. Steve Bernard a complété le podium.

Dans cette même classe, le Maskoutain Maxime Plante est remonté jusqu’en 8e place après s’être élancé de la 25e position. En sportsman, le Maskoutain Alex Lajoie a tout juste raté le podium avec une 4e place, puis André Manny (7e) et Steve Turcotte (11e) ont suivi quelques rangs plus loin. En prostock, le Saint-Pien Dany Voghel a terminé 5e.

Le contexte actuel a forcé l’Autodrome Granby et son copropriétaire, le Maskoutain Dominic Lussier, à user d’imagination pour mettre en branle cette première soirée de courses. À défaut de pouvoir accueillir les spectateurs dans les estrades, toutes les épreuves de la soirée ont été diffusées en ligne via une plateforme payante, permettant aux amateurs de suivre l’action en temps réel. Ceux qui souhaitaient ardemment entendre les moteurs pouvaient tout de même se rendre à l’Autodrome Granby, où un écran géant avait été aménagé à l’arrière des estrades.

Pas moins de 108 équipes ont répondu à l’appel pour cette première soirée de courses. Un maximum de cinq personnes était permis pour chaque équipe et tous les membres devaient porter un masque ou une visière. Ces mesures n’ont pas semblé refroidir les ardeurs de ces mordus de la course qui ont répondu présents en grand nombre.

« On était contents, a confié Dominic Lussier. On s’attendait à avoir une bonne réponse puisque ce sont tous des passionnés de course et que leurs autos étaient presque toutes montées déjà. Pour nous, on perdait 85 % de nos revenus sans la billetterie et les concessions, ce qui a fait qu’on a dû augmenter le prix de participation pour chacun et diminuer un peu les bourses. C’était la seule anicroche, mais tout le monde a compris. »

L’expérience a été suffisamment satisfaisante pour qu’une autre soirée soit présentée prochainement, mais aucune date n’a été annoncée encore. « On y va une semaine à la fois », a conclu Dominic Lussier.

image