10 septembre 2015
Douche froide pour les Soeurs de Saint-Joseph
Par: Jennifer Blanchette
Douche froide pour les Soeurs de Saint-Joseph

Douche froide pour les Soeurs de Saint-Joseph

Les Soeurs de Saint-Joseph sont passées à la douche pour combattre la SLA.   Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Soeurs de Saint-Joseph sont passées à la douche pour combattre la SLA. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sr Mariette Tellier (à droite), atteinte de la SLA, en compagnie de l’initiatrice du Ice ­Bucket Challenge des Soeurs de Saint-Joseph, Sr Marie-Claire Dupont. Photo courtoisie

Sr Mariette Tellier (à droite), atteinte de la SLA, en compagnie de l’initiatrice du Ice ­Bucket Challenge des Soeurs de Saint-Joseph, Sr Marie-Claire Dupont. Photo courtoisie

Les Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe se sont mouillées pour la cause : afin de venir en aide à Sr Mariette Tellier, atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), religieuses et employés de la résidence Les Jardins d’Aurélie ont relancé le défi du seau d’eau glacée (Ice Bucket Challenge).

publicité

À l’initiative de Sr Marie-Claire Dupont, sept religieuses, trois membres de la ­famille Tellier et dix employés ont pris part à cette douche froide versée le 2 ­septembre dans la cour arrière de la ­résidence de la rue Dessaulles.

Au total, 6 675 $ ont été amassés grâce à l’activité. Les dons seront versés à la ­Société de la SLA du Québec et seront­ ­utilisés afin de faire progresser la ­recherche sur la maladie.

Sr Marie-Claire Dupont a d’ailleurs ­profité de sa tribune avant le défi pour mentionner qu’une découverte sur la SLA avait été récemment faite grâce au Ice Bucket Challenge, selon un article paru dans le quotidien La Presse.

« Mariette est au lit en ce moment. Nous aurions aimé qu’elle puisse voir notre défi, que nous tenons en ­l’honneur de son courage et de sa foi, ­ainsi que pour toutes les autres personnes atteintes de la SLA », a poursuivi la religieuse, en s’adressant à la centaine de personnes réunies pour l’occasion.

Sr Mariette Tellier, 72 ans, a reçu en ­septembre 2014 le diagnostic de la SLA, aussi connue sous le nom de la maladie de Lou Gehrig. Son état s’est rapidement détérioré en un an.

« Elle est alitée ici, dans la résidence des Jardins d’Aurélie. Elle ne peut plus marcher ni parler. Ses mains ne ­répondent pas non plus. Nous nous ­sentons impuissantes face à cette ­maladie-là. Au moins, nous savons qu’elle est bien entourée », ont témoigné ses soeurs Monique et Diane Tellier, avant de prendre part au défi du seau d’eau glacée.

La directrice des opérations de la ­résidence, Marie-Josée Leclerc, a pour sa part tenu à remercier le CLSC des ­Maskoutains pour sa précieuse ­collaboration dans l’accompagnement et le support du personnel répondant aux besoins de Sr Mariette Tellier.

Avant le moment fatidique, les 20 participants se sont assuré de relancer le défi à la personne de leur choix, histoire que le mouvement redevienne viral comme l’an dernier.

« C’était froid, mais ce n’est rien ­comparé à la maladie qu’endure Mariette », a lancé Sr Marie-Claire Dupont après s’être fait déverser une cascade d’eau ­gelée sur la tête.

Les citoyens sont invités à faire un don pour combattre la SLA en visitant la page sla-quebec.ca.

image