15 août 2019
Du changement pour solidifier la structure des Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand

À l’aube d’une saison « extrêmement importante » pour les Gaulois avec la tenue de la Coupe Telus à Saint-Hyacinthe, le président du conseil d’administration de l’organisation maskoutaine, Jean Bédard (au centre), a annoncé l’arrivée de Benoit Rajotte à titre de directeur général de la structure intégrée, puis de Jean-François Mouton comme directeur technique. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La prochaine saison des Gaulois de Saint-Hyacinthe sera assurément différente des autres alors que l’organisation sera l’hôte du tournoi de la Coupe Telus, championnat canadien de la classe midget AAA. En ce sens, le président du conseil d’administration, Jean Bédard, a annoncé à la fin juillet quelques changements au sein de la structure intégrée des Gaulois afin de la solidifier, certes en vue de ce rendez-vous d’envergure, mais également pour les années futures.

publicité

Un poste de directeur général de la structure intégrée des Gaulois a été créé et confié au Maskoutain Benoit Rajotte, puis un poste de directeur technique sera occupé par Jean-François Mouton. Ces nominations sont le fruit d’une « réflexion stratégique sur la position des Gaulois pour le futur », a mentionné Jean Bédard, lors d’un point de presse tenu à la Cage – Brasserie sportive de Saint-Hyacinthe.

« On marque le début d’une saison extrêmement importante pour les Gaulois avec la présentation de la Coupe Telus et c’était l’occasion pour nous de faire le point », a-t-il soutenu.

M. Bédard a notamment souligné l’arrivée au fil des dernières années des équipes du Vert et Noir de l’école secondaire Fadette au sein de la structure, une réalité qui rendait notamment la tâche plus importante à l’entraîneur-cadre des Gaulois, Marc-André Ronda, puisqu’il était également le responsable de la structure.

Avec l’ajout de Benoit Rajotte à titre de directeur général, les entraîneurs pourront donc concentrer leurs efforts sur leur rôle d’entraîneur plutôt que de devoir exercer des tâches administratives connexes. « On veut que nos coachs coachent », a lancé Jean Bédard, en entrevue avec LE COURRIER, pour expliquer la décision du CA de créer ce nouveau poste, dont la tâche sera de s’occuper du programme hockey.

Cela s’inscrit également dans une volonté d’avoir une meilleure collaboration entre les équipes du Vert et Noir de Fadette et du Noir et Or de De Mortagne au sein de la structure des Gaulois. « Les équipes [de Fadette et De Mortagne] compétitionnent l’une contre l’autre sur la patinoire, donc on veut garder cet esprit de compétition, mais ça prend également une synergie entre les deux au sein de la structure », a souligné pour sa part Benoit Rajotte, qui compte plus de 18 ans au sein du programme sport-études à De Mortagne, dont les dernières à titre de président directeur général du Noir et Or.

Les entraîneurs de chacune des équipes de la structure intégrée des Gaulois pourront par ailleurs compter sur l’expertise de Jean-François Mouton, qui cumule plus de 40 années d’expérience dans le hockey. Celui-ci sera présent pour les accompagner et répondre à leurs questions sur le plan technique. « Je ne suis pas là pour coacher à leur place, mais plutôt pour les challenger, les questionner et les assister », a mentionné le nouveau directeur technique.

Par ailleurs, un nouvel entraîneur adjoint épaulera Marc-André Ronda derrière le banc des Gaulois midget AAA en vue de la prochaine saison, a-t-on appris dans les derniers jours. Francis Laterreur arrive en renfort à la suite du départ de Kevin Bergin, qui a été recruté récemment comme entraîneur adjoint par les Huskies de Rouyn-Noranda dans la LHJMQ. Laterreur était l’entraîneur-chef des Corsaires de Pointe-Lévy midget espoir l’an dernier.

image