22 mars 2012
Du chocolat kascher et des rabbins chez Barry Callebaut
Par: Jean-Luc Lorry

La présence de normes religieuses dans l’industrie alimentaire ne date pas d’hier dans la région. Si l’abattoir de poulets d’Olymel à Saint-Damase est certifié halal depuis deux ans, l’usine Barry Callebaut à Saint-Hyacinthe produit principalement du chocolat kascher depuis plus de 20 ans.

publicité

Les quelque 240 000 tonnes de chocolat produites annuellement répondent aux normes alimentaires de la religion juive.

« Nous fonctionnons avec les statuts kascher sur nos diverses lignes de production », indique Sébastien Gilbert, directeur depuis peu de l’usine Barry Callebaut.Les aliments kascher sont clairement identifiés par des lettres visibles sur l’emballage du produit. Dans le cas du chocolat fabriqué par Barry Callebaut, les produits étiquetés de la lettre « D » comportent des ingrédients d’origine laitière. Une ligne de production est donc exclusivement dédiée à la fabrication de ce type de chocolat. C’est le cas des grains de chocolat mi-sucré « Chipits » ensachés à l’usine de Saint-Hyacinthe pour Hershey, l’un des principaux joueurs de l’industrie de la confiserie.Le chocolat désigné comme Pareve, qui ne contient aucun ingrédient ou trace de lait, est fabriqué sur une autre ligne de production. Le chocolat noir dont les principaux ingrédients sont le cacao, le beurre de cacao et le sucre est classé dans cette catégorie d’aliment kascher.La kashrout, qui est le code alimentaire du judaïsme, interdit d’associer la viande et les produits laitiers et impose un temps d’attente entre la consommation de ces deux aliments peut-on lire sur le site Internet d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Présence de rabbins

Pour garantir le label kascher, des rabbins se déplacent une à deux fois par année à l’usine Barry Callebaut ou encore sur demande de la direction.

« La certification kascher permet de sécuriser nos produits qui sont ainsi conformes au niveau de la déclaration des allergènes », précise M. Gilbert.Les vignettes kascher sont apposées sur les produits en fonction des ingrédients qu’ils contiennent et non du procédé de fabrication utilisé.

image