10 août 2017
Du Dooly’s à Vegas
Par: Maxime Prévost Durand
Les Huskies sont l’une des trois équipes du Dooly’s de Saint-Hyacinthe à participer au championnat du monde de billard de l’association américaine amateur à Las Vegas. Dans l’ordre, on retrouve Joanne Bourgoin, Stéphane Bates, Benoit Vallières, Rachid Majdi, Lyne Yelle et Marie-Ève Gordon. Absent : Roberto Mas. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Huskies sont l’une des trois équipes du Dooly’s de Saint-Hyacinthe à participer au championnat du monde de billard de l’association américaine amateur à Las Vegas. Dans l’ordre, on retrouve Joanne Bourgoin, Stéphane Bates, Benoit Vallières, Rachid Majdi, Lyne Yelle et Marie-Ève Gordon. Absent : Roberto Mas. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Trois équipes du Dooly’s de Saint-Hyacinthe auront la chance de participer au plus grand tournoi de billard sur la planète, le Championnat du monde de l’APA (American poolplayers association), qui se tient ces jours-ci à Las Vegas.

publicité

Depuis l’automne, la ligue CPA Montérégie a fait son arrivée à la salle de billard maskoutaine. Les équipes championnes de chacune des catégories obtenaient un laissez-passer pour Vegas. Ainsi les Huskies (jeu du 9), les 8Balls of fire (féminin) et l’équipe 10.0 (masters) représenteront le Dooly’s de Saint-Hyacinthe et la ligue à ce rendez-vous réunissant tout près de 500 équipes.
La Maskoutaine Joanne Bourgoin et son conjoint Stéphane Bates ignoraient tout de la ligue CPA (Canadian poolplayers association) Montérégie lorsqu’ils sont entrés à la salle de billard, par un soir, pour y jouer par simple plaisir. Lors de cette visite, ils ont été approchés pour se joindre à une équipe de la ligue.
« On se disait qu’on n’avait pas d’affaires là, on n’est pas des pros, soutient Mme Bourgoin. Mais on l’a essayé et on n’a pas raté un lundi avec la ligue du 9! Je me suis même jointe à la ligue féminine. »
Ces ligues sont offertes aux joueurs de tous les niveaux, des débutants qui ont à peine touché une baguette dans leur vie aux amateurs plus expérimentés. « C’est ironique, mais les joueurs les plus recherchés dans les équipes sont les débutants », soutient l’opérateur de la ligue CPA Montérégie, Pascal Guimond.
Chaque joueur obtient une cote et le niveau de difficulté du match (handicap) est déterminé selon la force de chacun. Un joueur avancé doit par exemple atteindre une soixantaine de points pour l’emporter tandis qu’un débutant doit en faire moins pour gagner le match.
En s’inscrivant à cette ligue, aucun des membres de l’équipe des Huskies, rencontrés avant leur départ, ne pensait s’envoler pour Las Vegas pour le plus gros tournoi au monde chez les amateurs. « On a été les derniers dans la ligue tout au long de l’année », fait remarquer la capitaine Lyne Yelle. Son équipe a toutefois remporté le tournoi de la dernière chance, puis n’a plus perdu par la suite pour triompher au championnat régional. « On a été l’équipe cendrillon », ajoute Benoit Vallières, un autre membre des Huskies.
Ce n’est pas la première fois que des joueurs de la ligue CPA Montérégie et du Dooly’s de Saint-Hyacinthe s’envolent pour participer à un tournoi à Las Vegas. Ce printemps, deux duos et trois joueurs individuels avaient obtenu un laissez-passer pour une compétition.
En pleine expansion, la CPA Montérégie entamera dès septembre sa deuxième saison et espère attirer encore davantage de membres. Déjà une vingtaine d’équipes participent chaque semaine au jeu du 9, tandis que les ligues féminine et masters en comptent chacune six. Une ligue du jeu du 8 pourrait également s’ajouter à l’offre dès la nouvelle saison.

image