3 septembre 2015
Aidants et ainés
Du soutien et des services
Par: Alice De guise
Nayeli Rodriguez, animatrice de la halte-répit; Carol-Ann Constantineau, animatrice de la halte-répit; Guylaine Pothier, coordonatrice du service à la clientèle; Martin Côté, animateur et formateur; Jean-Luc Dion, président du conseil d’adminstration; et Sylvie Grimard, directrice générale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Nayeli Rodriguez, animatrice de la halte-répit; Carol-Ann Constantineau, animatrice de la halte-répit; Guylaine Pothier, coordonatrice du service à la clientèle; Martin Côté, animateur et formateur; Jean-Luc Dion, président du conseil d’adminstration; et Sylvie Grimard, directrice générale. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

C’est en plein coeur du centre-ville de Saint-Hyacinthe qu’ouvrira le tout premier organisme pour aidants naturels destiné à tous.

Le Centre de soutien et de services pour aidants/ainés (CSSAA) accueillera à partir du 8 septembre tous les aidants naturels ayant besoin de soutien, et ce, même si les personnes aidées ont moins de 65 ans.

C’est d’ailleurs la particularité de cet ­organisme. Toute personne vivant des ­moments plus ardus que ce soit avec ses enfants, son conjoint ou ses parents peut venir chercher de l’aide au CSSAA. Sylvie Grimard et Guylaine Pothier sont à la tête du centre. Toutes les deux avaient déjà ­plusieurs expériences dans le domaine.

Elles ont travaillé ensemble à la Maison de la famille, mais font également partie des fondatrices de l’Espace Entre-­aidants. C’est en travaillant dans ce ­milieu qu’elles ont réalisé qu’il y avait un besoin criant pour les aidants côtoyant des gens de moins de 65 ans. « Si vous avez besoin d’aide peu importe votre âge, on va vous aider, on est là pour ça », ­mentionne Sylvie Grimard, directrice générale.

Les deux femmes tiennent à préciser que le but de l’ouverture du centre n’est pas de compétitionner les autres déjà en place. Les mots partenariat et complémentarité semblent résumer la situation. « Il y a 22 000 aidants naturels sur une ­population de 75 000 habitants à Saint-Hyacinthe et région, la demande est ­immense. Le but du CSSAA est de ­combler le plus de ­besoins possible et d’apporter le plus de services. Chaque personne est différente, c’est pourquoi il est important de lui offrir un grand ­éventail de ressources. En fait, l’idée c’est ­d’offrir des services complémentaires et ainsi d’agir en partenariat avec les autres organismes », ajoute Mme Grimard.

Le centre offrira de nombreux services, dont celui de l’appel automatisé pour la prise de médicaments, de l’accompagnement/transport médical, en outre pour la clientèle de moins de 65 ans adapté, une halte-répit ouverte jusqu’en soirée, et ce, sept jours sur sept. Un service ­d’hébergement sera disponible à partir de janvier 2017 pour des durées de séjour ­allant de 24 h à 14 jours. De ­nombreuses activités et formations sous forme­ d’ateliers seront données au cours de l’année.

De plus, il est important de souligner que le centre couvrira l’ensemble de la Montérégie-Est, dont Beloeil et la région de Sorel.

Les deux femmes tiennent à souligner l’implication et le soutien de leur conseil d’administration. Elles insistent sur la grandeur d’âme et le dévouement ­de tout un chacun. Elles tiennent aussi à remercier tous les fournisseurs qui contribuent actuellement à la mise en place de la ­ressource et sollicitent l’aide financière ou matériel de la population puisque les besoins sont grands. Des dons de ­papeterie, plantes, aquarium, tables pliantes, chaises berçantes, ­vaisselle, etc. sont appréciés.

Pour plus d’information, il est possible de rejoindre le Centre de soutien et de services pour aidants/ainés au 450 418-2101.

image