12 décembre 2019
Ville de Saint-Hyacinthe
Échos du conseil
Par: Rémi Léonard

On peut constater ici l’ampleur du projet entrepris en 2017 au parc Hertel-Cloutier. Vu la proximité des résidences, les citoyens du secteur avaient d’ailleurs dû endurer le bruit et les vibrations causés par les travaux durant de longs mois. Photothèque | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Dépassement de coûts pour la réserve d’eau potable

Des coûts supplémentaires totalisant 892 900 $ ont été approuvés en novembre par le conseil en lien avec la construction de la nouvelle réserve d’eau potable sous le parc Hertel-Cloutier, dans le quartier Douville. L’étendue du projet dans le temps, l’évolution du coût de certains matériaux (acier et bitume), le travail en période hivernale et l’ajout d’une chambre à vannes au projet expliquent en bonne partie ce rehaussement, a expliqué le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau. D’ailleurs, même si la majorité des travaux sont terminés depuis des mois, un autre volet du projet, qui concerne l’ajout d’un système de traitement de l’eau par rayonnement ultraviolet à l’usine d’épuration de la rue Girouard, a été effectué seulement cet automne. Autant le contrat pour la réalisation des travaux (+648 600 $), qui est allé à l’entreprise Coffrage Alliance, que le contrat pour les plans et devis et la surveillance des travaux (+244 300 $), octroyé à la firme Services EXP, ont été portés à la hausse, sur un projet d’environ 15 M$ au départ. La facture a été financée à 83 % par le Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées, un programme Québec-Canada, a informé le DG.

Respectez les trottoirs!

En ce début de saison hivernale, le conseiller Pierre Thériault y est allé d’un rappel qui, visiblement, reste encore et toujours d’actualité. « Respectez les trottoirs », a-t-il demandé aux déneigeurs privés et aux citoyens qui déblayent leur entrée. Pousser la neige dans l’axe des trottoirs empêche les gens de marcher, a rappelé le conseiller dans un « appel au civisme ».

On se dirige vers un léger surplus

Les états comparatifs 2019 déposés au conseil en novembre ont révélé que la Ville de Saint-Hyacinthe se dirige vers un surplus de 1,11 M$ pour l’année en cours, ce qui représente 1 % du budget. Enregistrer un excédent est une habitude à la Ville ces dernières années, même qu’il a souvent été largement supérieur. Ces données sont cependant fondées sur les résultats au 31 octobre et il faudra attendre le dépôt des états financiers complets en juin pour avoir les chiffres réels. D’ici là, le dépôt du budget 2020 aura lieu le 16 décembre.

image