13 août 2020
Ville de Saint-Hyacinthe
Échos du conseil
Par: Rémi Léonard

Le conseil est peut-être ouvert à permettre un jour les food trucks à Saint-Hyacinthe, a indiqué récemment le maire Claude Corbeil. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Les taxes sont dues!

Les trois mois de grâce accordés par la Ville de Saint-Hyacinthe sur le deuxième versement des taxes municipales viennent de prendre fin. Les propriétaires qui avaient repoussé ce paiement initialement prévu le 11 mai ont donc dû régler la note avant le 11 août, soit au même moment que le troisième et dernier versement, dont l’échéance était le 10 août. Un nouveau report n’est « pas envisagé », a indiqué le Service des communications.

Petite ouverture pour les food trucks

On croyait le dossier clos, et pourtant, l’interdiction des camions de cuisine de rue par la Ville de Saint-Hyacinthe s’est à nouveau invitée à la dernière séance du conseil. Cette fois, le maire Corbeil a montré une légère ouverture dans ce dossier. Après s’être « à nouveau penché » sur la question, le conseil est maintenant « ouvert à étudier cette possibilité [de permettre les food trucks sur le territoire] », a-t-il annoncé, même s’il n’est toutefois pas question d’agir dès cet été. « Le contexte particulier de la COVID n’est pas propice à une modification », a-t-il fait valoir, disant vouloir « prioriser avant tout nos restaurateurs locaux ».

Les nombreux partisans des food trucks, dont certains sont par ailleurs opérés par des entrepreneurs maskoutains, ont pourtant souligné à plusieurs reprises que c’est précisément en raison de la pandémie (et de l’annulation des grands événements qui en découle) qu’ils auraient aimé un peu plus de souplesse dans la réglementation municipale. « C’est donc à suivre une fois la pandémie terminée », a conclu le maire.

Départ de la greffière

On a aussi appris le 3 août qu’une autre personne-clé dans l’organisation municipale quittera éventuellement son poste. Il s’agit de la directrice des Services juridiques et greffière, Me Hélène Beauchesne. Dans son cas, il s’agit d’un départ à la retraite et le poste pour la remplacer vient d’être ouvert. Le conseiller Bernard Barré s’est dit attristé d’apprendre le départ éventuel de Me Beauchesne. « C’est tellement déchirant », a-t-il partagé.

Nouveaux travaux de pavage, bordures et pistes cyclables en 2020

Le conseil a octroyé un contrat de 1,24 M$ à Pavages Maska pour divers travaux de pavages et de bordures, principalement localisés dans de nouveaux développements. On parle en effet des rues Gérard-Presseau, Georges-Aimé, du Tertre, des Seigneurs Ouest et Joseph-Bistodeau, où sera également aménagée une piste cyclable, tout comme sur la rue Brunette Ouest, dans le quartier Saint-Joseph.

L’étude d’impact

Vous vous rappelez de l’étude d’impact au centre-ville qu’avait promis le maire Corbeil en 2018? Certains ne l’ont pas oubliée et en demandent même régulièrement des nouvelles, comme c’est arrivé à la séance du 3 août. Le maire a alors précisé que cette étude d’impact sur la santé sera réalisée cet automne dans le cadre de la démarche entourant la réalisation du prochain plan particulier d’urbanisme (PPU) du centre-ville. Plus précisément, le PPU préliminaire sera soumis à cette étude qui sera réalisée par la Direction de santé publique de la Montérégie. Le nouveau PPU sera présenté à la population vers la fin 2020 ou au début 2021, a-t-il aussi informé.

image