22 avril 2021
Ville de Saint-Hyacinthe
Échos du conseil
Par: Rémi Léonard

Une cure de jeunesse attend prochainement l’entrée des employés de l’hôtel de ville de Saint-Hyacinthe, le contrat pour les travaux ayant été accordé en avril. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Projet Lokia : consultation en cours

La consultation écrite sur le projet du Groupe Lokia, qui prévoit la construction d’une résidence pour religieuses et aînés laïcs dans le boisé derrière le Collège Saint-Maurice, suit maintenant son cours. Le conseiller David Bousquet a invité les intéressés à participer en se rendant sur le site de la Ville jusqu’au 30 avril. La vidéo de présentation du projet se trouve sous l’onglet « Consultations publiques » et les commentaires peuvent être transmis via la page « Avis publics ».

La demande de projet particulier de construction au 700, rue Delorme a été déposée à la séance du 6 avril. Exceptionnellement, la procédure ne sera pas soumise à l’approbation référendaire des citoyens du secteur en vertu d’une exception dans la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme visant les projets « d’habitation destinés à des personnes ayant besoin d’aide, de protection, de soins ou d’hébergement ».

Déjà, des citoyens ont communiqué avec la Ville pour exprimer certaines préoccupations. Le maire Claude Corbeil a répondu en affirmant que, pour le conseil, ce projet offre un « équilibre adéquat entre le développement résidentiel et la protection des espaces verts ».

Autres projets immobiliers

Le conseil municipal a par ailleurs approuvé en avril la construction d’un nouvel immeuble au Quartier M, dans le district Bois-Joli, où la construction d’un premier avait déjà été lancée à la fin de l’été. Ce deuxième immeuble comporte un gabarit similaire, avec 62 unités réparties sur quatre étages. Le tout est compris dans la première phase de ce vaste projet immobilier piloté par le Groupe Robin.

Un autre projet a été approuvé à la même séance, celui de rénovation d’un immeuble situé au 1600, rue Girouard Ouest et qui abritait auparavant des bureaux. L’immeuble au cachet patrimonial sera converti pour abriter 20 unités d’habitation. La demande est faite au nom de District 22 Société immobilière, une entreprise de Montréal. Une publicité sur les réseaux sociaux annonce déjà des « appartements haut de gamme » disponibles à l’été 2021 pour ce projet baptisé Le Palais.

Travaux à l’hôtel de ville

Des travaux de réfection seront réalisés prochainement sur l’entrée des employés de l’hôtel de ville, un accès secondaire du bâtiment donnant sur la rue Girouard (voir la photo). Le contrat a été octroyé le 6 avril à l’entreprise maskoutaine Construction Bugère, plus bas soumissionnaire conforme, pour 264 800 $. Le bâtiment, cité monument historique par la Ville, remonte à 1895 dans sa partie la plus ancienne, lorsque l’endroit était connu comme l’hôtel Yamaska.

De l’aide au coin de la rue

Le conseiller du centre-ville Jeannot Caron a rapporté au début du mois avoir effectué une visite des locaux situés au rez-de-chaussée du projet Le Concorde, actuellement en construction sur l’avenue du même nom. En plus de logements sociaux et abordables, il abritera en effet un « espace dédié à l’itinérance » qui pourra répondre aux besoins locaux et qui fera même des « envieux », a déclaré l’élu du centre-ville. Il a dit espérer que cette ressource spécialisée, qu’il a nommée « Le coin de la rue », sera prête à temps pour l’hiver prochain, donc idéalement à l’automne.

Départ du directeur des finances

C’est avec « beaucoup de tristesse » que le conseiller André Beauregard a annoncé le départ éventuel du directeur du Service des finances et trésorier de la Ville, Michel Tardif, en raison d’une « condition médicale en évolution ». Le conseil a donc entrepris les démarches pour trouver son successeur, mais M. Tardif pourra rester en poste afin « d’accompagner l’organisation et assumer son rôle » en attendant la nouvelle direction, indique la résolution.

image