31 octobre 2019
Ville de Saint-Hyacinthe
Échos du conseil
Par: Rémi Léonard

Il y aura de la magie au centre-ville le 30 novembre, alors que le défilé du père Noël se mettra en branle sur la rue des Cascades en fin d’après-midi. Photothèque | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

La magie est de retour!

La Magie de Noël reviendra au centre-ville pour une quatrième édition le samedi 30 novembre et la Ville de Saint-Hyacinthe a officialisé en octobre son appui financier à l’activité. Elle accorde ainsi 20 000 $ au comité organisateur, soit la même somme que l’an dernier, après que l’activité ait pris une pause en 2017. L’heure du défilé a été quelque peu décalée cette fois-ci puisque le départ est fixé à 16 h 30, et non en matinée, toujours sur la rue des Cascades.

Saint-Thomas-d’Aquin c. Saint-Hyacinthe

Les résidents du boulevard Laframboise qui ont été connectés au réseau d’égout en 2015 se retrouveront vraisemblablement en cour contre la Ville de Saint-Hyacinthe pour contester la facture qu’ils ont reçue après les travaux. C’est ce qu’a informé le directeur général de la Municipalité, Louis Bilodeau, après que des modifications à d’anciennes résolutions à ce sujet aient été apportées lors de la séance du conseil du 7 octobre. Ces corrections sont plutôt techniques et ne changent pas les prétentions de la Ville, qui maintient toujours le dernier partage des coûts présenté aux citoyens, a soutenu M. Bilodeau. Au contraire, ceux-ci ont toujours prétendu que la Municipalité les avait surfacturés dans ce dossier. Face aux questionnements soulevés, la Ville avait d’abord accepté de réviser ses calculs pour finalement arriver l’an dernier avec une facture plus salée pour les résidents! Tout indique que les deux parties devront maintenant faire valoir leur point de vue respectif devant les tribunaux. Notons que la conseillère du secteur concerné, Linda Roy, a quitté la salle du conseil au moment d’adopter les récentes modifications, informant que sa résidence personnelle était visée. Mme Roy avait même été la porte-parole des citoyens mécontents lorsqu’ils se sont présentés à l’hôtel de ville à l’été 2017. Quelques mois plus tard, elle se présentait aux élections municipales en faisant de ce dossier un thème central de sa campagne. Depuis sa victoire, elle se retire lorsque le dossier revient à la table du conseil, se considérant en conflit d’intérêts.

image