24 septembre 2020
Échos du palais de justice
Par: Olivier Dénommée
Publicité
Activer le son

Éric Tremblay : des procès séparés à Saint-Hyacinthe?

La requête pour séparation des chefs d’accusation dans le dossier d’Éric Tremblay a été entendue le 18 septembre au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Les deux parties (Me Marie-Claude Morin pour la Couronne et Me Marie-Eve D’Anjou pour la défense) ont fait valoir leurs arguments dans cette cause à la juge Ann-Mary Beauchemin, qui doit rendre son verdict le 19 novembre. On devrait donc savoir à cette date si le Saint-Pien de 40 ans subira un ou deux procès à Saint-Hyacinthe pour deux affaires distinctes d’agression sexuelle sur un mineur, dont les faits reprochés se seraient produits à plus de 7 ans d’intervalle. Rappelons que cette requête n’a pas d’incidence sur un autre procès qu’il subit au palais de justice de Sorel en matière de pornographie juvénile et de leurre informatique.

Activistes véganes : une date de procès décidée en novembre

Il y a eu une brève audience au palais de justice de Saint-Hyacinthe mardi pour discuter d’une nouvelle date dans le dossier des activistes antispécistes qui avaient pris d’assaut la porcherie Les Porgreg de Saint-Hyacinthe en décembre 2019 pour y manifester et dénoncer les conditions de vie des bêtes s’y trouvant. Me Émilie Gadbois (DPCP) et Me Gary Martin (défense) se sont entendus pour que le dossier revienne devant un juge le 10 novembre, avec la possibilité de reporter au 26 novembre au besoin. Normalement, les dates du procès par voie sommaire devraient être fixées à ce moment-là. Ce futur procès, visant 11 personnes adultes, devrait être représenté par une grande quantité d’avocats – huit du côté de la défense et deux du côté de la Couronne.

Jean-Guy Robert : jugement à venir

C’est le mardi 29 septembre qu’un jugement doit être rendu dans le dossier Jean-Guy S. Robert, ex-policier de 28 ans accusé d’agression sexuelle causant des lésions sur une jeune femme de Saint-Liboire en juin 2018. Le procès s’est déroulé cet été devant la juge Lise Gaboury. La rumeur veut que la juge puisse décider d’ordonner un huis clos avant de rendre son verdict.

image