15 mai 2020
COVID-19
Éclosion à l’unité de la Gare de l’Hôtel-Dieu
Par: Maxime Prévost Durand

Pas moins de 14 résidents permanents de l’Hôtel-Dieu, tous hébergés sur l’unité de la Gare, ont été infectés à la COVID-19 dans les derniers jours. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une première grande éclosion de COVID-19 touche des résidents permanents du Centre d’hébergement l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe. Au moins 14 résidents de l’unité de la Gare et deux employés qui y travaillaient ont reçu un résultat positif à la suite d’un test de dépistage, a appris LE COURRIER.

Publicité
Activer le son

Avant cette éclosion, seulement un résident permanent de l’Hôtel-Dieu, hébergé sur l’unité des Moissons, avait reçu un test positif à la COVID-19 depuis le début de la crise. Il avait été transféré sur l’unité du Parc, désignée comme une zone chaude depuis le début avril pour accueillir les cas de COVID-19.

Jusque-là, toutes les autres personnes qui avaient été transférées dans cette zone chaude provenaient de l’extérieur de l’Hôtel-Dieu, soit de résidences privées pour aînés ou de ressources intermédiaires. En date de mercredi, une vingtaine de personnes y étaient hébergées sur une capacité de 39 lits, mais l’éclosion a inévitablement changé la donne dans les dernières heures.

Deux premiers cas chez les résidents de l’unité de la Gare ont sonné l’alarme dans la dernière semaine, menant au dépistage de tous les résidents de cette unité. À la suite de ces tests, une douzaine d’autres résidents ont appris qu’ils étaient infectés à la COVID-19, portant le total à 14 pour cette seule unité, qui regroupe près de 70 résidents.

Les tests de dépistage des employés se poursuivaient quant à eux aujourd’hui, mais au moins deux d’entre eux ont reçu un résultat positif selon nos informations.

Avant ceux-ci, quatre employés avaient déjà été infectés. Cela avait mené à des tests de dépistage chez tous les résidents des unités des Moissons, du Palais et du Marché puisque ces employés y avaient travaillé.

Au moment de publier ce texte, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est n’avait pas retourné notre appel.

Plus de détails à venir.

image