13 décembre 2012
Éclosion du Pavillon horticole écoresponsable
Par: Jean-Luc Lorry
Claude Vallée, professeur et coordonnateur en innovation technologique en horticulture à l'ITA (à gauche) fait visiter le nouveau Pavillon horticole écoresponsable au ministre de l'Agriculture, François Gendron.

Claude Vallée, professeur et coordonnateur en innovation technologique en horticulture à l'ITA (à gauche) fait visiter le nouveau Pavillon horticole écoresponsable au ministre de l'Agriculture, François Gendron.

Fonctionnel depuis début septembre, le nouveau Pavillon horticole écoresponsable de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) vient d’être inauguré.

Construit au coeur du Jardin Daniel A. Séguin à Saint-Hyacinthe, cet édifice à vocation pédagogique abrite des salles de classe multimédia et plusieurs zones végétales y sont aménagées.

Propriété du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ce pavillon d’une superficie de 9 000 mètres carrés représente un investissement de 6,3 M$. « Le secteur horticole gagne en popularité au Québec et permet de sensibiliser les jeunes au développement durable. Ce nouveau pavillon représente un virage fondamental pour l’environnement », a déclaré le ministre de l’Agriculture, François Gendron le jour de l’inauguration de la bâtisse.Le principal objectif technologique du pavillon est de réduire au maximum la facture d’électricité. « La consommation énergétique du bâtiment est 64 % inférieure à celle observée habituellement dans un édifice. Nous pourrions atteindre une complète autonomie énergétique en installant des panneaux solaires », explique Claude Vallée, professeur et coordonnateur en innovation technologique en horticulture à l’ITA.Le Pavillon horticole écoresponsable intègre de nombreux matériaux vivants, dont un mur végétal composé de 1 300 plantes. L’eau de pluie y est également récupérée par un réservoir d’une capacité de 2 000 gallons. L’aspect environnemental de l’édifice a été réfléchi dans ses moindres détails. La toiture est divisée en trois zones végétalisées. L’une est irriguée et peux servir de potager, une autre végétalisée, mais non irriguée et une troisième zone de type boréal est composée d’arbustes.L’ITA offre deux programmes de formation générale en horticulture ornementale ainsi qu’un service de formation continue.

image