16 septembre 2021
Élections fédérales : le maire de Saint-Hyacinthe dévoile sa liste d’épicerie
Par: Sarah-Eve Charland

Le maire Claude Corbeil a interpelé les candidats aux élections fédérales sur quatre points. Photothèque | Le Courrier ©

À quelques jours des élections fédérales, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a dévoilé publiquement ses demandes auprès des candidats dans Saint-Hyacinthe–Bagot pour la Ville de Saint-Hyacinthe. Des enjeux nationaux tout comme des enjeux locaux ont composé sa liste d’épicerie.

Publicité
Activer le son

« Ce sont quatre dossiers sur lesquels on souhaite une implication accrue du palier du gouvernement fédéral », affirme le maire.

À l’instar des autres régions, le maire reconnaît que le prochain gouvernement fédéral devra mettre en place des stratégies pour réduire la pénurie de main-d’œuvre. L’élu nomme également l’accessibilité aux logements sociaux parmi les priorités de la Ville.

Promenade Gérard-Côté

Au niveau local, M. Corbeil dit avoir interpelé personnellement certains candidats sur le dossier de la promenade Gérard-Côté. « Cet ouvrage sera fait pour les cinquante prochaines années. Avec les changements climatiques et tout, on ne veut pas y aller au pif. Il y a des gens qui ont l’air de penser qu’on dort au gaz au niveau des aides financières. Je peux dire qu’on travaille très fort avec la députée Chantal Soucy. J’ai même interpelé personnellement les candidats fédéraux. Ça prend de l’argent du fédéral pour enclencher tout ça. »

Rappelons que l’estimation des travaux de revitalisation de la promenade Gérard-Côté s’élève à 33 M$, selon la Ville de Saint-Hyacinthe. Le projet vise le réaménagement de la piste cyclable, d’un corridor piétonnier et d’un sentier nature en bordure de berge. La Ville de Saint-Hyacinthe est toujours en attente d’une réponse des gouvernements supérieurs à des demandes de subvention. Au niveau provincial, la Ville affirme travailler en collaboration avec la députée Chantal Soucy et le ministère des Affaires municipales pour débloquer des sommes.

Rivière Yamaska

Le dernier point sur lequel le maire a interpelé les candidats aux élections est celui de la vitesse des embarcations nautiques sur la rivière Yamaska ainsi que la protection des berges. Les élus de la Ville de Saint-Hyacinthe souhaitent une modernisation des lois touchant la pratique nautique sur les rivières, notamment sur la rivière Yamaska. Ils jugent que la production de vagues surdimensionnées causées par certaines embarcations a des effets néfastes sur la faune et contribue à la formation des algues bleues.

Le conseil municipal a adopté une résolution en séance du conseil du 7 septembre par laquelle il s’engage à prendre toutes les démarches nécessaires pour réglementer la vitesse et interdire les embarcations produisant des vagues surdimensionnées sur la rivière Yamaska. Il s’engage aussi à réglementer les rampes de mises à l’eau sur son territoire en encadrant l’accès et en imposant le lavage obligatoire des embarcations.

« La législation actuelle ne permet pas de répondre adéquatement aux préoccupations des riverains et des usagers des plans d’eau. La Loi sur les marines marchandes du Canada s’intéresse essentiellement à la sécurité et à la minimisation des entraves à la navigation et ne considère aucunement les aspects associés à l’environnement et à la qualité de l’eau. […] Les démarches que peuvent faire les municipalités sont lourdes, onéreuses et parcellaires et représentent une entrave à la mise en œuvre d’une vision intégrée, responsable et durable de l’aménagement du territoire », a lu le conseiller municipal André Beauregard.

Les élus ont aussi appuyé les démarches de la Coalition pour une navigation responsable et durable en faveur d’une modernisation des lois fédérales encadrant la pratique du nautisme.

image