21 novembre 2013
Hommage au King
Elvis Presley est toujours vivant avec Gattillo!
Par: Le Courrier
Tony Gattillo reste lui-même sur scène, sans costume et sans artifice, en compagnie d'un orchestre. Il promet un spectacle qui déménage à coup sûr!

Tony Gattillo reste lui-même sur scène, sans costume et sans artifice, en compagnie d'un orchestre. Il promet un spectacle qui déménage à coup sûr!

Le spectacle My Way, présenté par Tony Gattillo depuis maintenant trois ans n’est pas à la veille de s’essouffler. Le protégé de Joe Esposito, ex-gérant d’Elvis Presley, sera de passage au Centre des arts Juliette-Lassonde avec son hommage au King le dimanche 24 novembre à 14 h.

Publicité
Activer le son

Il est important pour Gattillo d’insister sur le fait qu’il est interprète des chansons d’Elvis, et non un imitateur. C’est un chanteur qui demeure lui-même, depuis le début de cette aventure musicale, parce que c’est un hommage par la voix que le principal intéressé présente à son public. Il était loin de s’imaginer qu’il ferait la rencontre qui aurait lancé sa carrière à Memphis, en 2009.

« Tout a commencé après que j’aie remporté un concours qui me donnait la chance d’aller à Memphis et faire des spectacles d’interprétation d’Elvis, raconte l’interprète. Plus le temps avançait et plus les promoteurs voulaient que je me costume comme le King, pour le personnifier, mais je refusais de lui rendre hommage de cette façon, parce que selon moi, s’habiller comme Elvis et reprendre ses mimiques n’est pas une façon de lui faire honneur. »Il faut le dire, Tony Gattillo arrive à reproduire le timbre de voix d’Elvis. Bien qu’il avait déjà fait la rencontre de Joe Esposito en 2006, c’est trois ans plus tard que le déclic s’est fait entre les deux comparses. Quand Gattillo a annoncé à son nouvel ami qu’il chantait, et du Elvis en plus, ça a été le début de leur collaboration.« Joe Esposito m’a dit qu’il n’avait jamais entendu cette voix depuis le 16 août 1977, lors de la mort du King, et qu’il était prêt à s’investir et m’aider à monter un spectacle. À ce moment, je n’en revenais pas, parce qu’il y a au moins 35 000 imitateurs d’Elvis dans le monde, c’est là qu’il a lâché que je n’imitais pas Elvis, mais que je le chantais, que la différence était là et que ça méritait tout le respect du monde. »

Quand la passion nous habite

C’est à l’âge de onze ans que le chanteur originaire de Montréal s’est découvert une passion pour la musique, le style et tout ce qui était d’Elvis Presley. Lui qui chante depuis son tout jeune âge, il aura développé avec les années une voix qui ressemble énormément à celle de la légende, chose qui n’était pas planifiée.

« Le projet aurait certainement vu le jour même sans la présence de Joe. Fort probablement moins rapidement, parce que je l’avais dans la tête, mais j’attendais d’avoir un certain âge et acquis de l’expérience de vie. Je ne peux que me réjouir de notre partenariat parce que les choses bougent beaucoup plus vite », a-t-il confié.Tony Gattillo et son équipe travaillent actuellement à l’organisation d’un calendrier de tournée à l’étranger pour l’été 2014. Il souhaite amener son spectacle dans le plus de pays possible pour faire connaître sa musique, ses chansons, et tout ce que lui et son orchestre font par rapport à Elvis, pour contenter autant les amateurs du Québec, des États-Unis et d’un peu partout à travers la planète.« Gattillo, c’est d’abord un crooner. Ça fait 34 ans que je chante ces succès-là, et je suis le seul à qui Esposito a donné son nom parmi tous les imitateurs qui existent. C’est assez pour t’encourager et te donner une crédibilité. Un jour, je vais chanter des chansons de Tony Gattillo, mais Elvis aura toujours sa place », a conclu le chanteur.Pour plus de détails concernant le spectacle My Way, rendez-vous au www.tonygattillo.com et pour l’achat de billet pour le spectacle du dimanche 24 novembre, communiquez avec la billetterie du Centre des Arts au 450 778-3388.

image