20 octobre 2011
Émilie-Claire Barlow revisite le meilleur des années 60
Par: Le Courrier
Émilie-Claire Barlow sera en prestation le jeudi 27 octobre au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 20 h 30 à l'Espace Rona.

Émilie-Claire Barlow sera en prestation le jeudi 27 octobre au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 20 h 30 à l'Espace Rona.

La chanteuse jazz d’origine torontoise, Émilie-Claire Barlow, présentera son album The Beat Goes On, paru à l’automne 2010, le jeudi 27 octobre au Centre des arts Juliette-Lassonde.

À la suite d’un passage remarqué en 2009, la chanteuse jazz sera de retour à Saint-Hyacinthe dans le cadre de la tournée de son huitième album en carrière. Aux côtés de ses complices musiciens, elle présentera des chansons revisitées des années 60 et quelques chansons tirées des albums précédents, tels Very Thought of You et Haven’t We Met?, tous deux mis en nomination aux Juno Awards.

À travers son album The Beat Goes On, l’interprète et arrangeuse canadienne signe la réalisation et les arrangements d’un album où elle remet à jour le répertoire des chansons américaines ayant marqué la décennie des années 60 en interprétant les succès des géants de l’époque tels, B.J. Thomas, Bob Dylan, George Jones, Sony and Cher, Nancy Sinatra, Buffy Sainte-Marie, Stevie Wonders.Sur ses albums antérieurs, Émilie-Claire Barlow a principalement travaillé le Great american Songbook des années 1930 et 1940. Elle raconte avoir eu le besoin de sortir de sa zone de confort.« J’ai voulu faire quelque chose de différent. J’ai écouté de la musique des années 1960 et j’ai choisi les chansons ayant le plus de couleur musicale. L’idée, pour moi, était de démonter et de reconstruire ces chansons sous une influence de musique jazz, tout en conservant leur essence », explique-t-elle.

Une francophile de surcroît

Mme Barlow, qui se décrit comme étant une francophile, interprète également, à travers cet album, le classique de Pauline Julien Comme je crie, comme je chante ainsi qu’une relecture de T’es pas un autre, adaptation française de Claude Gauthier de la chanson Until It’s Time For you to Go de Buffy Sainte-Marie.

Intégrant régulièrement des chansons francophones dans ces albums, Émilie-Claire Barlow travaille par ailleurs à la préparation d’une compilation entièrement en français qui devrait voir le jour en 2012.« J’aime beaucoup chanter en français. Je trouve que c’est une langue très musicale et poétique », commente-t-elle.Ayant fait un passage remarqué au Festival International de Jazz de Montréal en 2007, Émilie-Claire Barlow semble avoir réellement conquis le coeur des Québécois. En 2009, 70 % de ses albums se sont vendus au Québec. Cette dernière explique ce phénomène par l’ouverture d’esprit des Québécois.« Je pense que les gens du Québec ont beaucoup de respect pour les arts et la musique et qu’ils sont ouverts à découvrir différents genres musicaux, comme à l’émission Belle et Bum. C’est peut-être la raison pour laquelle les Québécois aiment ma musique. Mais je pense aussi qu’ils aiment mon style, ma manière de chanter », conclut-elle.

image