15 novembre 2012
Transport adapté
Émilien Pelletier déçu
Par: Le Courrier
Le député de Saint-Hyacinthe à l'Assemblée nationale, Émilien Pelletier, n'est pas d'accord avec la décision de la MRC au sujet du transport adapté.

Le député de Saint-Hyacinthe à l'Assemblée nationale, Émilien Pelletier, n'est pas d'accord avec la décision de la MRC au sujet du transport adapté.

La diminution de service qui frappera les bénéficiaires du transport adapté de la MRC Les Maskoutains malgré une augmentation des tarifs déçoit beaucoup le député de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, Émilien Pelletier.

publicité

1083pp1t-emilien-transport-adapte

C’est qu’au cours des derniers mois, il a plutôt plaidé en faveur d’une amélioration du service de transport adapté, notamment par la création d’interconnexions avec des MRC voisines. « Là, on vient nous dire que la MRC a décidé de couper dans le service. On ne peut être satisfait de cette décision-là », a-t-il commenté.

M. Pelletier dit comprendre que les municipalités, faute d’obtenir un financement suffisant du ministère des Transports du Québec (MTQ), sentent la pression augmenter et cherchent des façons d’empêcher les déficits. Mais il ne croit pas que de gérer le transport adapté en laissant pendre une épée de Damoclès au-dessus de la tête des personnes handicapées soit la bonne façon de faire. « Il n’y a pas beaucoup de gens qui sont d’accord avec ça dans la MRC, incluant le député », affirme-t-il. Il déplore le fait que par sa décision, la MRC isole un peu plus des citoyens qui ne sont pas choyés par la vie et qui se trouvent parmi les plus démunis au plan matériel. « C’est un mauvais choix de société. Comment peut-on intégrer ces gens-là si on leur coupe les services? », s’interroge-t-il.Lorsque le Parti québécois formait l’Opposition officielle, M. Pelletier était responsable du dossier des personnes handicapées. Au sein du nouveau gouvernement, il agira à titre de vice-président de la Commission des relations avec les citoyens, ce qui englobe forcément des dossiers dont il s’occupait auparavant.Dans le dossier du transport adapté, il entend questionner sans attendre le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, ou encore son chef de cabinet, Thierry Saint-Cyr, pour connaître les orientations du gouvernement tout en les informant des réductions de service dans la MRC Les Maskoutains.Mais Émilien Pelletier aimerait aussi savoir si la MRC a adressé au MTQ une demande de financement additionnel avant de prendre sa décision. « S’ils en ont fait une, ils ne sont pas passés par le bureau du député », assure-t-il.

image