21 mars 2013
Émilien Pelletier réplique à Christian Vanasse
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Laissez-moi vous exprimer mon étonnement et ma déception à la lecture de votre Carte blanche intitulée « Les beaux discours » parue dans l’édition du Courrier du 14 mars.

Je vous lis régulièrement et ce que j’ai pu constater, c’est que vous faites une bonne analyse de ce qui peut se passer dans notre société, mais sans nécessairement prêter des intentions ou encore moins leur faire dire ce qu’ils n’ont jamais dit. Comment pouvez-vous affirmer que les membres du gouvernement Marois peuvent penser que les personnes vivant de l’aide sociale sont des fainéants, des paresseux ou encore des fraudeurs? Trouvez-moi un seul média dans lequel l’on rapporte de tels propos de la part d’une ou d’un élu (e) du Parti québécois. C’est offensant de se faire prêter de tels propos, et de telles intentions. La ministre Agnès Maltais s’est dite désolée de la façon dont cette annonce a été faite. Par contre, elle a multiplié les entrevues et les rencontres avec les différents groupes afin de donner toutes les précisions sur ces mesures et la façon dont elles seront mises en place. L’objectif de ces mesures est de casser le cercle de la pauvreté en soutenant le retour à l’emploi de celles et ceux qui éprouvent de la difficulté à y parvenir en les accompagnant et leur apportant toute l’aide nécessaire. Ces mesures ne seront pas mises en place avant juin, et d’ici là, toutes les personnes concernées seront rencontrées. Que ce soit pour les personnes de plus de 50 ans ou de moins de 25 ans qui sont aptes à l’emploi, il y a un constat qui se fait, elles ont de la difficulté à intégrer le marché du travail. Doit-on les abandonner, et si je voulais interpréter vos propos, les laisser tranquilles pour qu’elles vivent paisibles et pauvres le restant de leurs jours. Il n’est pas question d’appauvrir des personnes et des familles vulnérables, mais de leur venir en aide. Toutes les informations sur les mesures et leur mise en oeuvre se retrouvent sur le site du ministère au www.mess.gouv.qc.ca?idDoc=139806 .Ce n’est pas parce que des groupes de pression ne croient pas les informations qui sont données par la ministre Maltais, qu’il faut tirer la conclusion que l’objectif est de s’en prendre à des personnes vulnérables. Ce n’est pas le cas, et ce ne sera pas le cas. Lorsque je prends la parole et que j’exprime ma volonté de venir en aide aux personnes vivant dans la pauvreté, non seulement mes propos sont sincères, mais mon travail de député m’a donné plusieurs occasions de le prouver à des organismes ou des personnes qui sont venus me voir. La justice sociale fait partie de mes valeurs et je vais continuer d’aider toutes les personnes ou collectivités qui auront besoin de mon aide. Si les mesures qui sont annoncées n’atteignent pas les objectifs, je serai le premier à demander qu’on apporte les correctifs nécessaires. Je ne doute pas de votre sincérité, mais avant de me prêter de fausses intentions et avant d’attribuer au gouvernement du Parti québécois, dont je suis, des paroles ou des actions qui ne nous appartiennent pas, une recherche plus approfondie vous aiderait dans votre analyse de l’actualité.

Émilien Pelletier Député de Saint-Hyacinthe

image