17 mai 2012
Groupe Lacasse
Émilien Pelletier se réjouit
Par: Le Courrier

C’est avec une grande satisfaction que le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, a réagi à l’annonce voulant que le Groupe Lacasse ait été racheté par celui-là même qui l’a fondé, Guy Lacasse, en association avec son fils Robin et Sylvain Garneau.

publicité

C’est avec une grande satisfaction que le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, a réagi à l’annonce voulant que le Groupe Lacasse ait été racheté par celui-là même qui l’a fondé, Guy Lacasse, en association avec son fils Robin et Sylvain Garneau.

« Quelle bonne nouvelle! Je me réjouis qu’après 12 ans au cours desquels elle était la propriété d’intérêts américains, cette entreprise retrouve une plus grande indépendance! », s’est exclamé Émilien Pelletier. Malgré les moments difficiles que vivent les industries exportatrices québécoises, particulièrement dans le secteur manufacturier et plus spécifiquement dans l’industrie du meuble, le député de Saint-Hyacinthe a bon espoir que les nouveaux propriétaires disposeront d’une marge de manoeuvre plus grande pour tirer leur épingle du jeu. « C’est un dossier que je peux suivre de près en étant responsable, avec ma collègue députée d’Iberville, Marie Bouillé, d’un comité où siègent plusieurs partenaires des secteurs économique, municipal et politique. Je peux vous dire que le Groupe Lacasse fait tout ce qu’il faut pour que cette entreprise redevienne un fleuron de l’industrie manufacturière québécoise », de poursuivre Émilien Pelletier. En effet, à titre de propriétaires indépendants, le nouveau Groupe Lacasse pourra faire les choix qu’il juge les meilleurs tout en maintenant un lien d’affaire solide avec Haworth, l’ancien propriétaire », a poursuivi le député. « Mais en bout de ligne, ce qui me fait le plus plaisir, c’est de savoir que les 400 employés seront maintenant dirigés par des Québécois, d’ailleurs, la nouvelle a été très bien accueillie par ceux-ci! », a conclu Émilien Pelletier. Les Québécoises et les Québécois, lorsqu’ils en sont informés, préfèrent encourager des entreprises de chez nous. Cette acquisition sera donc profitable non seulement pour la Ville de Saint-Pie, mais pour toute la circonscription de Saint-Hyacinthe, et tout le Québec. -30-

image